La Barre des Ecrins (4102 m) pour surpasser son handicap (sport)

Contacter Commenter Site Web

Une montagne pour dépasser son handicap

OBJECTIF JUILLET 2008 :

La barre des Ecrins 4 102 m avec une marraine d’exception : Catherine DESTIVELLE

Sandrine 34 ans, habite Langueux (Côtes d’Armor) Son handicap : la Maladie de Little : une hémiplégie qui entraîne un équilibre instable, une amplitude articulaire réduite et une faible tonicité musculaire du côté gauche.

Le défi de sa vie : la montagne qu’elle a toujours rêvée de voir d’en haut Le projet : Le projet de son ascension, accompagnée d’un guide de haute montagne, s’inscrit dans le cadre du « Tour des Ecrins »,randonnée alpine de 11 jours proposée à un groupe de 8 personnes valides par l’Office du Sport de Saint Brieuc, en juillet 2008.

Sandrine en effectuera 4 étapes, qui lui serviront d’acclimatation et d’affûtage avant d’attaquer le sommet.

Objectifs :

Révéler des qualités et des possibilités physiques insoupçonnées à une personne en situation de handicap.

Lui faire appréhender autrement la perception de ses propres limites en lui fixant un objectif ambitieux.

Lui ouvrir un univers inconnu, lointain et inaccessible jusqu’alors.

Construire le défi et l’y préparer de façon calculée et optimale, malgré les difficultés.

Patrice Roger-Verra est son préparateur et accompagnateur.

Diplômé du Brevet d’Etat Sports de Montagne, professeur d’EPS et Vice-Président de l’Office du Sport de Saint Brieuc.

12 ascensions à son actif, de la Barre des Ecrins.

« La Barre des Ecrins, outre la valeur symbolique de ses plus de 4000m, est une course d’envergure, mais qui présente des difficultés techniques raisonnables en ce qui concerne le groupe et l’encadrement ».

« L’ascension est prévue le 17 ou 18 juillet 2008.

Après une nuit (courte !) au refuge des Ecrins, je grimperai sur la voie normale jusqu’au sommet”.

Sandrine « Pourquoi ?

Pour plusieurs motivations qui donnent un nouveau sens à ma vie : Me donner les moyens physiques et mentaux pour atteindre le sommet dans des conditions optimales.

M’entraîner, me préparer au niveau foncier, travailler sur moi au niveau mental, confiance, assurance…

Développer mon tissu relationnel.

Déterminée et volontaire, j’ai vite adhéré à ce projet surréaliste, et je mettrai tout en œuvre pour le mener à terme. »

Contact Presse :

Cléry Voltz

Administrateur Club de la Presse de Bretagne

Responsable Antenne Côtes d’Armor

BP 47

22360 LANGUEUX

Téléphone : 06 855 02 959