Triangle de sécurité : pas si sécurisant…

Contacter Commenter

Triangle de pré-signalisation et sécurité routière

Les triangles de pré-signalisation, dont la présence à bord des véhicules est devenue obligatoire depuis le 1er juillet 2008, ne seraient pas assez fiables, selon l’hebdomadaire Auto Plus (édition du 5 août 2008).

Une étude a été réalisée par l’Union Technique de l’Automobile, du Motocycle et du Cycle (UTAC). Sur neuf modèles testés par l’organisme, six ne résistent pas à un vent soufflant à 60 km/h, et risquent donc d’être renversés par le “souffle d’un camion” estime le journal.

Le magasine Auto Plus ajoute par ailleurs que les modèles défaillants, tous de fabrication chinoise, ont été homologués pour l’Europe. Le journal avance une dérive au niveau de la fabrication. L’UTAC a précisé que ces test n’ont été commandés que par une seule société, dont l’identité n’a pas été dévoilée pour des raisons de confidentialité. “Notre travail a consisté à examiner la conformité des triangles, mais ne nous ne savons pas si ces produits sont en vente en France” indique Christian Schmaltz, responsable du département communication de l’UTAC.

La présence d’un triangle de pré-signalisation dans le véhicule est obligatoire depuis le 1er juillet, mais son absence ne sera sanctionnée d’une amende qu’à partir du 1er octobre prochain. En cas d’arrêt d’urgence sur la route, le triangle doit être placé sur le bord de la chaussée, à une distance de 30 mètres du véhicule.

Source : Auto Plus (édition du 5 août 2008) et La République du centre (Publication du 06 août 2008)