Assurance pour prêt : trouver la meilleure offre

Contacter Commenter Site Web Page Web
L'assurance pour prêt ou assurance emprunteur est un contrat peu connu car peu souvent utilisé au cours de sa vie. Pourtant, de par son coût, il est dans l’intérêt des emprunteurs de s'y intéresser.

L’assurance prêt : un contrat à ne pas négliger !

Une assurance pour prêt a un rôle simple : d’une part protéger l’établissement qui prête les fonds, de l’autre sécuriser l’investissement de l’emprunteur. Dans l’éventualité où l’assuré n’est plus en mesure de rembourser ses mensualités, à cause d’un sinistre couvert par le contrat d’assurance, c’est cette dernière qui prendra le relais selon certaines modalités.

Par modalités, on peut entendre par exemple délais : délai de carence (délai durant lequel l’assuré n’est pas couvert, après la signature du contrat), délai de franchise (délai entre le sinistre et le début des remboursements), ou encore quotité: l’assurance rembourse une partie du capital restant dû en fonction du niveau de couverture de l’assuré.

Libre à vous de choisir votre assureur

Ce type de contrat a pendant longtemps été un produit vendu par les banques, lié à leur offre de prêt. Mais depuis le mois de septembre 2010, les banques sont dans l’obligation de laisser leur client choisir son assureur. Déja depuis juillet 2001, elles ne pouvaient plus faire de vente liée, et ainsi devait proposer un offre d’assurance distincte de celle du crédit. L’établissement bancaire ne peut refuser la délégation d’assurance si l’assurance externe inclue au minimum les mêmes garanties et avec les mêmes taux de couvertures que ce qu’elle demandait à son client lors de la définition de ses besoins en assurance.

Dorénavant, qu’il s’agisse d’une Assurance Pour Pret Immobilier ou encore d’une Assurance Pour Pret Professionnel, le client peut faire jouer la concurrence: consulter les assureurs directement, ou passer par des intermédiaires comme les comparateurs ou les courtiers en assurance. Ceux-ci proposent des Devis Assurance Pret sur mesure, moins chers que ceux des banques, parfois jusqu’à -50%. Cela est possible notamment parce qu’il traitent avec des assureurs directement, et aussi grâce à leur volume d’offre.

Cependant, de récents sondage ont montré que les banques ont su adapter leur stratégie, et ne joue pas toutes le jeu de la libre concurrence.