Abdelkader BENYOUB : Monsieur Le Président de La République : la parole vaut l’homme ou l’homme ne vaut rien

Contacter Commenter Site Web

ALLONS QUARTIERS - GRENOBLE - GRENOBLE VILLEUVE - ABDELKADER BENYOUB

Communiqué de presse ALLONS QUARTIERS ! GRENOBLE VILLENEUVE

« Monsieur Le Président de La République :
la parole vaut l’homme ou l’homme ne vaut rien »

Commémoration des victimes algériennes des manifestations du 17 octobre 1961

Monsieur Le Président,

« La parole vaut l’homme ou l’homme ne vaut rien »

Lors de notre candidature aux dernières élections législatives une de nos revendications légitime était la reconnaissance de l’histoire Franco-Algérienne.

Nous vous avons entendu, vous avez fait des annonces et nous vous demandons de mettre en relation actes et paroles. Jouer avec l’histoire, sa réécriture ou même l’utilisation électoraliste n’est pas du niveau et n’honore en rien notre pays.

Cette reconnaissance ne peut que rassembler et apaiser notre relation avec l’Algérie, pays d’origine d’une grande partie de la population immigrée. L’obscurantisme, l’intolérance dont nos peuples sont victimes ne peuvent se combattre sans l’Algérie, sans le peuple algérien. Le gouvernement algérien doit être un interlocuteur essentiel pour résoudre la crise idéologique qui frappe actuellement nos sociétés.

L’Algérie et la France ont beaucoup en commun, une histoire, une population mais aussi une responsabilité historique à faire la paix sur le continent africain.

Certains parlent de « génocide », d’autres d’évènements, ou encore de crime contre l’humanité.
Pourquoi pas ? Tout ceci est légitime.

Il est temps pour nos deux pays de mettre un terme par la reconnaissance et ainsi commencer une nouvelle relation basée sur le respect et la fraternité.

Ne laissons pas une partie de la population dans une plus grande attente, surtout dans une négation de leur histoire.

Notre histoire commune est notre seule richesse.

Abdelkader BENYOUB
Président de l’association ALLONS QUARTIERS !
Grenoble Villeneuve