2013 : année très prometteuse pour l'industrie de l'érotisme

Contacter Commenter Site Web Page Web

L’érotisme, un marché en plein essor !

En cette époque de crise, le sexe fait fureur. Que ce soit dans le simple érotisme ou plus poussé, la pornographie, le secteur reste en plein développement. Sa première force est de toucher une large cible de personnes, hommes, femmes, toutes les catégories sociaux professionnelles et surtout les âges : le jeune curieux, l’âge moyen qui entretient ses désirs, mais aussi le sénior, refusant de les voir mourir. Sa seconde force est la large gamme de produits proposés : DVD, sextoys, lingerie et bien d’autres encore.

Pour ne citer que deux exemples de réussite

La société Marc Dorcel et le groupe Beate Uhse AG. Marc Dorcel et son fils ont très vite compris le potentiel de la pornographie. En évoluant avec les nouvelles technologies, leur entreprise se positionne en 2012, leader européen de distributeur et diffuseur de films X. En 2012, leur chiffre d’affaires atteint 30 millions d’euros.

Le groupe allemande Beate Uhse, quant à lui commercialise via la vente par correspondance, un large choix de produits érotiques. En 1999, il se distingue par son entrée en bourse. Du jamais vu ! En 2011, avec un chiffre d’affaires de 149 millions, Beate Uhse représente alors plus de 150 magasins en Europe dont 4 en France. L’engouement pour les sextoys a largement contribué à cette réussite. Aujourd’hui le marché de la pornographie rapporterait, à lui seul, au minimum 3 milliards de dollars par an dans le monde. On ne peut qu’imaginer l’importance de l’ensemble du secteur.

En Europe, les salons de l’érotisme fleurissent.

Leur but n’est pas seulement la vente, mais aussi la mise en valeur leurs sites web. En effet, l’atout majeur du marché est internet. Ce dernier a même créé de nouvelles possibilités telles que le « cybersexe », une nouvelle forme d’érotisme basée sur l’imagination et l’utilisation des mots. Plus encore, le retour aux livres érotiques dignes du Marquis de Sade. Le succès de « Fifty Shades of Grey » de E.L.James en est la preuve. À l’origine ce n’était qu’un blog relayé par des ménagères. Aujourd’hui, ce livre, racontant les fantasmes sadomasochistes d’une mère de famille, est lu par 40 millions de personnes dans le monde.

Profitant de cette opportunité, de nombreux sites offrent la possibilité de lire des nouvelles ou des livres en ligne. Depuis février 2011, www.histoires-libertines.com fait partie de ce nouveau paysage. Il propose des centaines d’histoires de sexe et récits érotiques. Des extraits gratuits y sont ainsi présentés tels que « Sex in the kitchen » d’Octavie Delvaux et « Le sexe gourmand » d’Aline Tosca. Souhaitant toucher un large public, il répond à tous les fantasmes et ouvre une large porte aux échanges grâce à des interviews, des blogs, des idées de boutique ou des lieux de rencontres. Pour être accessible à tous, www.histoires-libertines.com propose même une version mobile et tablette. Aucun doute, le marché de l’érotique a encore à un très bel avenir. N’oublions pas qu’aujourd’hui, le mot sexe est l’un des plus tapé dans les moteurs de recherche !