Entendre : un enjeu fondamental à tous les âges de l'enfance

Contacter Commenter

Audition - Le dépistage néo-natal systématique : une démarche essentielle pour l’enfant

De la naissance à 18 mois, l’audition a une influence déterminante sur le développement de la parole. Dès
les premières phases d’acquisition des syllabes, l’enfant s’essaie à la reproduction des sons, réagit aux sources sonores, s’habitue aux voix de ceux qui l’entourent et peu à peu à la sienne. Jusqu’à 3-4 ans, sa capacité à assimiler des informations s’accroît et structure sa parole, sa pensée et sa mémoire.

Mieux il entend, plus il pourra parler et communiquer avec aisance.

A l’inverse, si des troubles auditifs ne sont pas détectés très tôt, ils peuvent entraîner chez l’enfant des retards dans l’acquisition du langage, voire le conduire à un isolement psychologique, un échec scolaire et plus tard à des difficultés d’insertion.
Face à de telles conséquences pour l’avenir d’un enfant, de nombreuses institutions telles que l’AFDPHE1 se battent depuis plusieurs années pour que le dépistage des troubles de l’audition dès la naissance devienne ystématique ; une démarche soutenue par Audika, leader de la correction auditive en France possédant un département dédié à la malaudition enfantine : Audika Kids.
Plus de 80 % des troubles auditifs de l’enfant existent dès la naissance mais ils ne peuvent être identifiés que par un dépistage. Or, plus une surdité est diagnostiquée tardivement, plus les conséquences pour l’enfant sont lourdes : retards dans la parole, problèmes comportementaux… L’arrêté ministériel du 23 avril 2012 mettant en place le dépistage systématique des troubles de l’audition dès la naissance est une étape décisive face à cet enjeu de santé publique.

De l’importance du dépistage des troubles auditifs chez l’enfant

Association Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l’Enfant
A 3 ans la prévalence des surdités sévères et profondes est de 3/1 000
Sur 5,6 millions de Malentendants,4,1 % ont moins de 20 ans
Source : Direction Générale de la Santé - 2008

Depuis avril 2012, les associations ont été entendues par les pouvoirs publics. Un arrêté du 23 avril 2012, publié au Journal Offi ciel, stipule en effet que « le dépistage
précoce de la surdité permanente néonatale constitue un programme de santé au sens de l’article L.1411-6 du code de la santé publique ». D’ici 2015, les pouvoirs publics laissent aux différents établissements - maternités, cliniques, hôpitaux… - le temps de s’équiper en matériels spécialisés pour effectuer ce dépistage.
Autre décision qui va dans le bon sens :ce dépistage est pris en charge à 100 % par la Sécurité Sociale.
Contrôler l’audition de l’enfance… à l’adolescence
Si le dépistage néo-natal systématique est un enjeu de santé publique, il ne doit pas faire oublier que des troubles auditifs peuvent apparaître tout au long de la vie de l’enfant liés par exemple à une otite séreuse
durable ou à une exposition de plus en plus fréquente à des niveaux sonores dangereux : écouteurs, casques et, à l’adolescence, boîtes de nuit.

Bien Entendre : un enjeu fondamental à tous les âges de l’enfance

C’est désormais aux parents à prendre pleinement conscience de l’importance de ce dépistage et à veiller à ce qu’il soit fait dans la première semaine de vie de leur enfant.

Le fonctionnement de l’oreille

L’oreille comprend trois parties :
Du bon fonctionnement de l’oreille chez l’enfant dépendent l’acquisition du langage, l’orientation spatiale et la communication avec les autres. Toute altération de son système auditif entraîne des pertes auditives, plus ou moins sévères, nécessitant d’être dépistées le plus tôt possible pour permettre la mise en place de la solution auditive la plus adaptée.

Le système auditif de l’enfant

L’oreille externe : Elle capte la vibration sonore et l’achemine vers le tympan.

L’oreille moyenne : Elle comprend le tympan et trois osselets : marteau, enclume et étrier qui agissent en véritables transmetteurs.

L’oreille interne : Elle comprend :
- la cochlée ou limaçon qui transforme les vibrations
sonores en influx nerveux grâce à une multitude de cellules « cillées ».
- le nerf auditif qui transmet ces messages au cerveau qui va les décoder.

Chaque enfant souffrant d’un problème auditif doit pouvoir être appareillé le plus tôt possible.

Les différents types de surdité

La surdité de transmission

Elle correspond à une interruption de la transmission de l’information sonore soit au niveau de l’oreille externe, soit de l’oreille moyenne. Elle engendre une perte auditive légère ou moyenne. Elle peut se soigner par un traitement médical ou chirurgical.

Un appareillage peut être envisagé
en attendant une intervention.

Causes fréquentes
? Lésions traumatiques
(perforation du tympan…)
? Otites
? Otospongiose (maladie bloquant
la vibration des osselets)
? …

La surdité de perception

Elle correspond à une lésion du système auditif au niveau de l’oreille interne,c’est-à-dire de l’organe de ‘audition
(cochlée) ou du nerf auditif. La perte auditive peut être légère, moyenne, sévère ou profonde. Elle entraîne, en fonction de son degré, des troubles d’apprentissage du langage pouvant être importants et durables. Il n’existe pas de traitement, hormis l’appareillage et la prise en charge orthophonique et pédagogique.

Causes fréquentes
? Facteurs génétiques
? Maladies infectieuses (méningites)
? Traumatisme à la naissance
? …

Parmi les 5 sens, l’audition est tout aussi fondamentale que la vue et chez un enfant, une perte auditive, quel que soit son degré, aura des conséquences sur son développement intellectuel et personnel.
Or, en France, 1 enfant sur 1 0001 naît avec une surdité sévère ou profonde et 2 sur 10001 deviennent sourds avant 14 ans.

A propos d’Audika Kids

Leader de la correction auditive en France, Audika se devait d’être un acteur clé du traitement de la malaudition enfantine. En 2003, le Groupe a donc décidé d’allier son savoir-faire connu et reconnu à celui de l’un des plus grands experts français de l’audition de l’enfant : Bernard Azéma et son réseau de centres « L’Aide Auditive ». Un an plus tard, naissait Audika Kids, département spécialisé au sein d’Audika offrant un accompagnement global de l’enfant et de ses parents dans l’appareillage auditif. Du bien-être pour des milliers d’enfants Aujourd’hui, Audika Kids, c’est un réseau de plus d’une vingtaine de centres spécialisés à travers la France, animés par des audioprothésistes experts de l’enfant, passionnés ; c’est une prise en charge spécifi que adaptée aux enfants et aux parents ; c’est un univers entièrement dédié aux enfants, de la cabine audiométrique aux supports d’information : guide parents, fiches pédagogiques, newsletter « La lettre Audika Kids », mascotte ODIK (avec appareils amovibles), des cordons…
Depuis bientôt 10 ans, Audika Kids, le département d’Audika spécialisé dans la malaudition enfantine, s’engage jour après jour pour que les enfants souffrant de troubles auditifs soient des enfants heureux de communiquer et de vivre comme les autres.

Mon audition, mes parents et moi !
www.audika.com
2004 - 2013 : il était une fois Audika Kids

1. Source : Direction Générale de la Santé - 2009

La malaudition enfantine en France :

1 enfant sur 1 000 naît avec une surdité sévère ou profonde
2 sur 1 000 deviennent sourds avant 14 ans

Audika Kids c’est surtout des milliers d’enfants appareillés qui, grâce aux qualités professionnelles et pédagogiques des audioprothésistes Audika, peuvent mener une vie plus agréable.

Près de 500 enfants appareillés chaque année par Audika
Audika Kids : de nombreux centres en France
LA LETTRE D’AUDIKA KIDS
www.audika.com

Janvier 2013 N°3
© anatoliy samara - fotolia.com

Des centres au plus près de structures spécialisées
La localisation des centres Audika Kids a été faite en fonction des intérêts de l’enfant et de ses parents pour leur apporter le maximum de confort au quotidien et garantir une collaboration étroite avec les ORL, orthophonistes, éducateurs spécialisés… Ainsi, chaque centre se trouve à proximité de structures médicales
ou d’établissements scolaires spécialisés accueillant des enfants malentendants.
Une priorité : être porteur de confiance
Un diagnostic de malaudition de son enfant représente un choc, une épreuve pour chaque parent et signifie pour l’enfant l’entrée dans un univers paramédical
anxiogène. Aussi tout a été pensé au sein d’Audika Kids pour conseiller, guider et dédramatiser lors de la phase complexe de l’appareillage et tout au long du suivi
de l’enfant.

Dès leur accueil dans le centre Audika Kids,les parents reçoivent un guide leur apportant des réponses pédagogiques et simples à leurs interrogations sur la
malaudition enfantine. Les enfants évoluent dans un univers aux couleurs gaies, au mobilier adapté à leur taille, avec des jouets, peluches, livres et coloriages à
disposition. Cette approche ludique permet d’être le plus proche du monde de l’enfant. Cabine audiométrique adaptée à l’enfant, univers ludique symbolisé par la mascotte Odik, processus d’appareillage spécifi que, relation étroite avec les ORL, pédiatres, assistantes sociales… toute la démarche Audika Kids, portée par des audioprothésistes expérimentés et passionnés, vise à atteindre un objectif prioritaire : le bien-être des enfants malentendants et de leurs parents.

Audika Kids : un département
spécialisé au coeur d’un travail d’équipe

Bien Entendre : un enjeu fondamental à tous les âges de l’enfance

Extrait de la Charte de qualité et de déontologie Audika Kids « Audika Kids… s’engage à faire appel à des audioprothésistes spécifi quement formés à l’appareillage de l’enfant à travers des enseignements universitaires mais aussi au sein de Audika Kids avec l’appui des spécialistes les plus éminents dans ce domaine. »

Des audioprothésistes experts de l’enfant

L’appareillage d’un enfant nécessite des qualités rofessionnelles qui ne s’arrêtent pas à la seule maîtrise technologique : l’écoute, l’humilité, la pédagogie et la psychologie sont tout aussi importantes que la connaissance technique. Elles permettent un accompagnement durable de la famille et de l’enfant durant tout le processus d’appareillage.
L’audioprothésiste Audika Kids est au coeur d’un travail d’équipe pluridisciplinaire.
En relation constante avec l’ORL, le médecin orthophoniste, l’éducateur spécialisé, voire le psychologue, il met tout en oeuvre pour que l’aide auditive soit adaptée à l’enfant et à son évolution et lui permette de renouer avec des facultés primordiales : l’apprentissage et la communication.

Le Comité Audika Kids

Essentiellement composé d’audioprothésistes spécialisés dans la malaudition enfantine, le Comité Audika Kids oeuvre depuis sa création pour apporter des réponses adaptées aux besoins des enfants malentendants. Améliorer sans cesse les process, renforcer les liens avec le corps médical, faire évoluer les outils d’information, agrandir le réseau Audika Kids… sont les principales missions du Comité Audika Kids.

Les étapes de l’appareillage

Une fois le diagnostic de surdité établi par un médecin ORL, l’appareillage est une phase essentielle rythmée par plusieurs rendez-vous entre l’enfant, ses parents
et l’audioprothésiste Audika Kids. Le 1er rendez-vous
C’est une étape sensible. L’audioprothésiste Audika Kids va devoir dédramatiser la situation auprès des parents et mettre en confi ance l’enfant. Il procède alors à un bilan audiologique complet pour préciser le niveau
de perte auditive.

Le 2ème rendez-vous
L’audioprothésiste choisit l’aide auditive adéquate et réalise une empreinte de l’oreille pour lancer la fabrication de l’embout auriculaire. Selon l’âge de l’enfant, une aide auditive factice peut être fournie
dans un premier temps aux parents pour leur permettre d’habituer leur enfant.

Le 3ème rendez-vous
Les empreintes et les tests ont été réalisés, l’audioprothésiste procède à l’installation
des aides auditives et à leurs réglages. Il donne également aux parents une trousse de soin Audika Kids (nettoyant, bouchon oreille…) et à l’enfant sa mascotte Odik, pédagogique et ludique (avec appareils amovibles).

Le 4ème rendez-vous

Ce rendez-vous a lieu après 2 semaines de port des aides auditives par l’enfant pour faire le point sur son adaptation. Les rendez-vous de suivi annuel

Chaque année, deux à quatre rendez-vous de contrôle sont prévus en fonction de l’âge de l’enfant.
L’appareillage est une étape d’une importance primordiale. Ce protocole s’effectue avec ‘audioprothésiste Audika Kids au rythme de chaque enfant et de sa famille. Il permet de déterminer l’aide auditive la plus adaptée à l’enfant puis de la faire évoluer au fur et à mesure de sa croissance.

Contact presse

Télévision and Co
Caroline Caen
+33 (0)1 55 65 06 08
+33 (0)6 72 88 03 03
- 5670 - Crédit photos : Shutterstock - Fotolia - istock - Starkey - Aurélien Langlais.
Nous aidons les enfants malentendants à mieux s’éveiller au monde