Paris, pour le meilleur et pour le pire !

Contacter Commenter Site Web Page Web

Astrid El Chami, auteur du livre ” Je suis comme vous, unique ! ” - Vision d’une Parisienne

Il y a ces filles de L.A, de New York ou il y a encore ces nanas de Tokyo, de Beyrouth qui « love » Paris et qui n’ont de fantasmes cosmopolites que pour notre tendre et chère capitale. Elles s’imaginent rencontrer le french lover au musée et échanger un premier baiser au-dessus d’escargots de Bourgogne. Elles disent de nous Parisiennes, que nous sommes « so lucky » de vivre dans une ville aussi « amazing ». Et pourtant…

Et pourtant, cette crotte de chien que nous n’avons pas pu éviter parce que nous supplions à ce moment-là notre banquier à l’autre bout du fil de ne pas nous infliger les Agios nous rappelle juste que Paris est tout sauf un lieu utopique comme pourraient le penser nos amies étrangères. Comme dans une union matrimoniale, Paris a du bon et du moins bon et il faut faire avec. Quand elles s’imaginent flirter du regard avec The chic type alors que La Joconde amusée, les observe, la réalité pour nous Parisiennes est tout autre. Nous savons pertinemment que la traque pour dégoter The chic type s’avère d’avance coriace. D’abord, car nous sommes en concurrence les unes contre les autres ; nous avons un goût pour la mode que le monde entier nous envie, sans parler de notre charme irrésistible. Ensuite et malheureusement, il y a plus de femmes célibataires que d’hommes. Pas besoin d’avoir fait Math Sup pour comprendre les statistiques.

Alors pour trouver chaussure à son pied, nous n’avons d’autres choix que de sortir l’artillerie lourde : coups arrangés par les copines, tentatives d’approches en likant les photos de notre proie, sourires white façon Britney lors de soirées very VIP (ou presque) et les rencards qui se répètent parce que l’on ne parvient pas à décoder le chic type. Ceci n’est qu’un échantillon, car il arrive un moment où notre marathon s’essouffle… Les désillusions, les claques, les plans foireux… Oui, le chic type ne sait pas ce qu’il veut ou le chic type n’a finalement pas tout à fait largué son ex ou encore le chic type est trop pris par son business ou bien même après x rendez-vous, le doute sur l’orientation sexuelle du chic type s’installe. C’est l’apothéose dans toute sa splendeur, voilà pourquoi Parisiennes que nous sommes, nous nous imposons souvent ce fameux break dédié au yoga et à une remise en question autour d’une bonne bouteille de vin en compagnie de blablablas féminins. C’est alors que nous prenons la sage décision de jeter l’éponge avec autant d’entrain qu’un… Escargot !

Puis alors que nous ne cherchons plus, un mois passe et Paris vous accorde un coup de pouce…

Et nous fait remarquer ce chic type que nous n’avions pas aperçu la première fois à la fête de notre meilleure amie. Ou bien même, ce chic type qui nous observe depuis un moment dans ce Starbucks et qui prend enfin son courage à deux mains pour nous offrir un frappucino. Quelques mois se sont écoulés et nous nous rendons compte que cet homme au frappucino partage toujours notre oreiller. La traque a fini par payer. Notre proie est devenue une perle se transformant au fil du temps en The chic type, celui pour lequel nos copines des quatre coins du monde s’imaginent vivre une histoire unique et qui ne peut prendre naissance qu’en plein cœur de la capitale.

Voici la morale : nous pourrions elles comme nous Parisiennes, certifier une chose : notre capitale est un gros macaron onctueux, délicieux et riche, mais pour lequel nous devenons toutes accroc à tel point que nous l’avons épousé ce Paris, pour le meilleur et pour le pire…

Article écrit par Astrid El Chami, auteur du livre ” Je suis comme vous, unique ! “, publié aux éditions ” La Bourdonnaye - Edition numérique ” le mardi 03 juillet 2012

Disponible dans toutes les librairies de livres numériques (eBooks) ainsi qu’au format papier sur Lulu.com (Dans les 10 meilleures ventes ” Romans et littérature ” de l’Apple Store la première semaine)