Le ginseng n’a pas dit son dernier mot

Contacter Commenter Site Web Page Web

Ce sont des racines de ginseng blanc Corée

Des scientifiques lui découvrent chaque année de nouvelles vertus. Un peu boudé ces dernières années, le ginseng est pourtant une source naturelle inégalable pour remédier à de nombreuses maladies modernes.

Prenez un instant pour découvrir cette plante des temps anciens qui nous cache encore bien des mystères.

Le ginseng, qu’est-ce que c’est ?

Le ginseng est une plante asiatique, de la famille des Araliaceae dont la racine est réputée pour ses bienfaits pharmaceutiques, elle est devenue populaire en occident à la fin du 20eme siècle, alors que la pharmacopée chinoise et Coréenne l’utilisaient depuis plusieurs milliers d’années. Elle principalement cultivé en Asie (Corée, Chine) et aux États-Unis.

A quoi ça sert ?

On confère au ginseng de nombreuses vertus, certaines ont été démontré scientifiquement, d’autres ne sont que des supposions.

  • Stimule l’activité cérébrale et la mémoire,
  • Excellent anti-stress et anti-fatigue,
  • Augmente les défenses immunitaires,
  • Facilite la guérison en cas d’inflammations (rhumatisme, cancer),
  • Aide à prévenir et à traiter la grippe ,
  • Selon certaines études, le ginseng stimule production de spermatozoïdes et peux aider en cas d’infertilité,
  • Les scientifiques testent encore les plausibles effets positifs contre le ralentissement du développement d’un cancer.

Comment ça marche ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que le ginseng regorge de vitamines et surtout de saponines et plus particulièrement de ginsenosides Rb1 et Rg1. Les saponines sont des dérivés de stéroïdes naturelles les ginsénosides sont des molécules spécifiques au ginseng et ce sont elles qui sont à la base de toutes les études scientifiques, car elles possèdent des caractéristiques bien spécifiques qu’il est impossible de trouver ailleurs.

Comment le manger ?

Il est possible de consommer la racine de ginseng à l’état brut mais c’est de loin pas la meilleure solution. premièrement, car il est difficile dans trouver, deuxièmement, car il est difficile de le conserver et troisièmement, car les saponines et les ginsenosides ne sont pas en forte concentration. C’est pour cette raison que dans la plupart des cas, le ginseng subit une transformation via une cuisson à la vapeur qui le transforme en ginseng dit rouge (car les racines prennent une couleur rouge-orangé), ce qui a pour but d’éliminer l’excédent d’eau et donc de concentrer les bienfaits. De plus, il est possible de le mélanger à un sucre ce qui a pour conséquence de créer de nouveaux dérivés de ginsénosides et d’en augmenter encore la concentration. Cette préparation est appelé un extrait de ginseng rouge.

Comment choisir son ginseng rouge?

C’est là que cela devient intéressant ou compliqué. En effet, il est possible de trouver sur internet une farandole de marchant qui proposent tous le meilleur ginseng du monde avec des concentrations en ginsenosides farfelu, du ginseng de Corée, de Chine des états-unis ou encore de Sibérie. Et tous ce concurrence avec cette fameuse teneur en ginsenosides, car c’est elle qui attire les consommateurs. Pour faire simple, la Corée du sud est le seul pays qui a une réglementation stricte sur la production et sur la composition indiquée en ginsenosides Rb1 e Rg1 sur les emballages. Les autres pays pouvant faire comme bon leur semble, il n’y a aucun contrôle et peuvent mélanger à leur ginseng d’autres produits. Un bon ginseng rouge contient entre 5 et 12mg de ginsenosides Rb1 et Rg1.

Ou acheter du ginseng rouge de Corée ?

Il n’existe pas de nombreuses boutiques en ligne proposant du véritable ginseng Coréen et ceux en proposent mentent souvent sur la teneur en ginsenosides. Il est important de s’assurer que la concentration en ginsenosides Rb1 et Rg1 soit clairement indiqué. Corée-santé.fr est un site spécialisé sur le ginseng de Corée, vous y trouvez de nombreux article et une mini boutique qui propose des ginseng Corée de qualité