Bien dormir, pour bien vivre

Contacter Commenter Site Web Page Web

« Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil » !

Et pourtant trouver le sommeil ou faire une nuit complète et reposante n’est pas donné à tout le monde. 1 adulte sur 4 souffre de troubles du sommeil. Ce terme englobe diverses situations, dont la difficulté à s’endormir ou encore le réveil nocturne communément appelé insomnie. Dans la durée, les troubles du sommeil créent fatigue, irritabilité, incapacité à se concentrer et influent considérablement sur la qualité de vie.

Les causes

Les troubles du sommeil peuvent avoir des causes identifiables et ponctuelles. C’est le cas notamment en cas de stress, de grande nervosité, d’anxiété, lors de changements majeurs qui sont autant de facteurs de stress (déménagement, nouvel emploi, perte d’emploi, séparation, deuil, incertitude face à l’avenir, etc.). Cependant dans une grande majorité des cas, il est difficile d’identifier les causes des troubles du sommeil. Il faudra se mettre dans la meilleure posture pour en sortir.

Mettre les chances de son côté pour bien dormir

  • Pratiquer une activité physique régulière, selon vos gouts, au cours de la journée. L’exercice physique favorise la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil, et contribue ainsi à un endormissement aisé tout en réduisant les insomnies.
  • Améliorer ses apports en magnésium, minéral essentiel qui permet de lutter naturellement contre le stress et ses conséquences sur le sommeil (par exemple 2 comprimés de D-Stress, 2 fois par jour au petit-déjeuner et au diner).
  • Prendre un diner léger, riches en légumes cuits et en glucides et pauvre en viandes.
  • Bannir les excitants après 18h (café, thé, alcool, tabac).
  • Espacer d’au moins 1h30 le coucher du diner
  • Aérer la chambre à coucher en fin journée, afin de dormir dans une chambre ni trop chauffée en hiver, ni trop chaude en été. En effet, la chaleur peut être l’une des causes ponctuelles de difficulté d’endormissement.
  • Proscrire les appareils électroniques de votre chambre à coucher quand c’est possible : télévision, ordinateur, consoles de jeux. Sinon, éteignez absolument tous les appareils qui s’y trouvent afin de ne pas être gêné par les champs magnétiques qu’ils émettent. Mettre votre téléphone portable en mode avion, si vous  vous en l’utilisez comme réveil ou sinon éteignez-le et surtout si votre logement est équipé de wifi, désactivez-le tous le soirs.

Les petits trucs pour favoriser l’endormissement

  • Boire une tisane relaxante ou sédative juste avant le coucher (verveine, tilleul, camomille, fleur d’oranger, passiflore, valériane).
  • Diffuser des huiles essentielles dans votre chambre à coucher 30 mn avant de vous coucher (mandarine, orange, lavandin, bigaradier, marjolaine, etc.)
  • Se masser le corps (plexus solaire, pied, avant bras, dos) avec une huile végétale additionnée d’huiles essentielles favorisant le sommeil (néroli, camomille, lavandin, lemon-grass, etc.)

Les plantes du sommeil

Traditionnellement, les plantes sont utilisées en cas de troubles du sommeil. Outre les tisanes et les huiles essentielles, les plantes sous formes de Suspensions Intégrales de Plantes Fraiches (SIPF) sont utilisées en cure, afin de résoudre durablement les difficultés liées à l’endormissement. Le procédé SIPF (Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches) est un procédé de fabrication unique capable de conserver l’intégralité des constituants tels qu’ils se trouvaient dans la plante fraiche. Leur action est donc plus efficace.
Le Millepertuis SIPF et la Valériane SIPF agissent sur les difficultés d’endormissement (stress, anxiété, émotivité, dépression saisonnière liée à une baisse de sécrétion de mélatonine).  Le Passiflore SIPF et l’Aubépine SIPF sont plutôt conseillés en cas de réveils nocturnes.