Un "Fils d'alcool" écrit son histoire

Contacter Commenter Site Web Page Web
Ma mère m’a écrit le 17 septembre 2006 : « Je vois l’avenir… Et il ne me fait pas peur. Au contraire. » Le 2 février 2010, 8h36. Un coup de téléphone. Elle est morte. Du sang et des bouteilles partout. Fatidique. Voici notre histoire.

Un “Fils d’alcool” écrit son histoire : 20 ans d’alcoolisme partagés avec sa mère

Ma mère m’a écrit le 17 septembre 2006 :
« Je vois l’avenir…
Et il ne me fait pas peur.
Au contraire. »
Le 2 février 2010, 8h36.
Un coup de téléphone.
Elle est morte.
Du sang et des bouteilles partout.
Fatidique.

Fils d’alcool, page 2

Sous la forme d’un journal intime, voici notre histoire.

L’histoire d’une mère et de son « fils d’alcool ».

Tout a commencé avec le décès de sa mère dans un accident de voiture, puis la mort du chien, la perte de l’amour, la perte du travail. Un, deux, trois verres, puis une et deux bouteilles par jour et le cercle vicieux qui s’enclenche, cette vipère qui se mord la queue. J’ai vécu dans le sang, l’alcoolisme et les hallucinations. J’ai tout fait pour l’aider et pourtant elle a toujours rechuté. Des bons moments entrecoupés de crises d’épilepsie, de pulsions morbides. Et puis j’ai chuté à mon tour. La marijuana rythmait mes journées, l’ecstasy mes week-ends. Nous avons failli nous en sortir, j’y ai cru quelques années..

Extraits :

Premières phrases :
8 janvier 2011
Cette nuit-là, j’ai fait un rêve. J’ai rêvé que je voyageais dans le temps, que je me retrouvais dans le passé, en 1990.
Je retournais voir ma mère, mon oncle et mon grand-père. C’était juste après la mort de ma grand-mère.
Mon grand-père revenait d’un footing, avec un IPod autour du cou, les écouteurs dans les oreilles, un IPod qui n’existait pas encore à cette époque. Anachronisme Onirique.
Je leur ai dit, à tous les trois : « Dans vingt ans, vous serez tous morts. Il faut faire attention. »
Ils ont rigolé.

Dernières phrases :
Je remercie enfin ma mère, Maman, pour les moments passés tous les deux. Je la remercie également pour son aide. Je ne serais pas l’homme que je suis si ma mère n’avait pas été là. Le caractère que j’ai, cette force de vivre et d’avancer c’est grâce à elle que je les ai. Je la remercie enfin pour les lettres qu’elle m’a envoyées. Les plus belles phrases de ce livre sont les siennes.

Premier passage pris au hasard :
La lame qui ouvre la chair, le sang qui sort sous pression et coule lentement… Une goutte, deux gouttes… Puis une autre coupure… l’acte qui se répète maintes et maintes fois… Trois gouttes, quatre gouttes… Je me souviens être agenouillé au sol, ma mère comatant dans son lit, une fin d’après-midi. Lui était dans la même position au sol que moi, à quelques centimètres. Je le regardais et l’écoutais. « C’est elle qui m’oblige à faire ça… », « Tu ne vois pas ce qu’elle m’oblige à faire… », « C’est parce que je l’aime… », « J’en ai marre de cette vie… ».

Deuxième passage pris au hasard :
Après quelque temps, nous sommes passés au niveau supérieur. Le premier rail de cocaïne pris sous mes yeux m’a troublé, mais bien moins que le premier que j’ai sniffé. Sentir cette poudre qui entre dans votre nez puis presque immédiatement vous emplit le cerveau de frissons, de certitude et de bien-être. Je pense qu’un de nos présentateurs télé très connu confirmera ma version des faits. Nous pouvions prendre le billet de dix euros, le rouler et nous en servir pour sniffer, mais nous n’en avions pas nécessairement besoin.

A propos de l’auteur

Cédric Sueur est né en 1982 à Ham, dans la Somme. Il a suivi ses études à Strasbourg et après avoir décroché son doctorat en primatologie et éthologie, il est parti en Afrique du Sud, aux États-Unis et au Japon pour parfaire ses connaissances dans la recherche scientifique. Il est aujourd’hui Maître de Conférences
à l’Université de Strasbourg.

Informations et contact

Fils d’Alcool est publié aux Editions Thot et put être commandé à cette adresse:
http://www.editionsthot.com/catalog/product_info.php?products_id=367

Cédric Sueur

et les Editions Thot

3, quai du Drac - 38600 Fontaine
Tél. 04 76 49 37 31 - Fax : 04 76 50 85 90
editionsthot@yahoo.fr

Un commentaire à ““Fils d’alcool”, une autobiographie aux Editions Thot” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. J’aimerais commander ce livre.
    Combien coûte-t-il?
    Et Est-ce à Fontaine que je dois envoyer ma commande??
    Cordialement