L’harmonie de la division dans l’unité

Contacter Commenter Site Web

Notre monde change et ce changement en cours est une initiation importante. Certains l’appellent l’ascension, même si cela n’a rien à voir avec le haut et le bas et tout à voir avec la transformation de notre ADN, l’intégration de dimensions supplémentaires, l’absorption d’énergie vibratoires de hauts niveaux, l’unification du divin et de toutes ses expressions, corps physique y compris.

Nous nous dirigeons vers une nouvelle conscience : la conscience dorée du UN.

Si le voyage de l’âme implique des rencontres avec des royaumes de lumière, l’amour et un l’enchantement divin, il implique également la négativité, les doutes, la honte, la culpabilité, le chagrin, la colère et la souffrance. Telle est l’expérience de l’être humain en formation.

Nous cachons des parties de nous aux autres et nous sommes obligés de jouer un rôle, de montrer un visage particulier ou d’agir d’une certaine manière afin d’être accepté ou reconnu ?

Cela fait partie de nos croyances, de nos conditionnements et nous continuons à ressentir, sans toujours en prendre conscience, le décalage entre ce que nous sommes réellement et celui ou celle que nous pensons être.

Nous sommes donc souvent en conflit avec nous-même, notre être extérieur (personnalité) veut s’imposer et notre être intérieur (âme) souffre.

Nous devons passer de ces mémoires qui ont été programmées sur le mode de la survie à un espace de vérité pour devenir plus réceptif à la guidance de notre âme.

Nous devons nous permettre de révéler davantage qui nous sommes et ainsi de devenir plus créatif que réactif.

Pour que nous puissions être celui ou celle que nous voulons vraiment être il nous faudra comprendre nos propres énergies et celles de notre entourage, clarifier les mémoires difficiles, découvrir nos croyances et nos conditionnements pour les transformer

Il nous faudra aussi connaitre les possibilités qui nous sont offertes pour nous révéler, mettre en lumière notre vraie personnalité, nos potentiels et les différentes ressources que nous avons en nous et dont nous n’avons pas encore conscience.

Parce que dans l’acception et la considération de la totalité de nous-même nous pouvons accepter l’autre sur son propre chemin sans nous laisser ébranler par ses blessures, nous pouvons apprendre à recevoir et à partager au lieu de prendre et d’avoir peur, nous comprenons qu’il n’y a rien à cacher, rien à craindre.

Que quoi qu’il se présente dans notre vie, que ce soit un joyeux présage ou une descente aux enfers nous obligeant à affronter une peur, il s’agit là d’une initiation au pouvoir de notre cœur

Sortons de cette croyance qu’il nous faut sortir le plus vite possible de ces souffrances mais ayons la volonté de croire ce c’est bel et bien ce chemin que nous devons emprunter pour retrouver notre cœur et communier avec notre âme.

Chaque âme a choisi certaines difficultés et la tâche des accompagnants n’est pas de juger la manière dont l’âme surmonte ces obstacles mais de l’aider à y parvenir.

Ainsi, nous guidons nous, les uns les autres vers l’intégrité, chacun assumant ses responsabilités spirituelles (ou pas) et s’engageant (ou pas) à aider ses compagnons dans les limites de ses envies et de ses moyens.

En comprenant ces enseignements sur la nécessité de la lumière et de l’obscurité, nous pouvons nous accepter et accepter notre vie plus facilement, et ce faisant notre âme commence à s’ouvrir, notre cœur devient puissant

Libérons-nous des énergies denses de la peur et du jugement pour finalement accéder aux vibrations de liberté, d’amour et de paix.

Quittons le monde des apparences et ouvrons-nous à notre vraie réalité, à qui nous sommes réellement.

En grandissant spirituellement, nous pouvons obtenir l’amélioration et la solution de n’importe quelle situation qui nous concerne, nous trouvons les moyens de surmonter l’opposition et la disharmonie pour nous tourner vers l’intégration et un comportement réellement fonctionnel, nous pouvons redécouvrir notre grande connexion à l’univers et retrouver le magnifique soleil que nous sommes derrière les nuages, parfois nombreux, de l’incarnation

Recevoir la lumière de l’âme pour qu’une nouvelle vie se manifeste à travers nous, c’est la nouvelle conscience, la conscience dorée, c’est notre nouveau moi, notre moi authentique, celui qui vit des vérités intérieurs dans le monde extérieur.

Le potentiel de croissance et de transformation de notre être ne peut s’éveiller que si nous intégrons la sagesse des hautes sphères à  notre existence sur terre.

Rappelles toi que l’heure la plus sombre ne dure que 60 minutes

Sylvia

http://www.cercles-universels.com