Kedi, des chats et des hommes à la croisée des chemins entre cinéma indépendant et protection des chats errants

Contacter Commenter Site Web
Documentaire aux multiples récompenses, sorti en Turquie ainsi qu’aux Etats-Unis et en Allemagne en 2016, « Kedi, des chats et des hommes » fera son avant-première en France ce 27 décembre 2017. Partez à la découverte d’Istanbul au travers de regards particulièrement insolites : ceux des chats des rues !

« Kedi, des chats et des hommes » à la croisée des chemins entre cinéma indépendant et protection des chats errants.

Documentaire aux multiples récompenses, sorti en Turquie ainsi qu’aux Etats-Unis et en Allemagne en 2016, « Kedi, des chats et des hommes » a fait son avant-première en France. Partez à la découverte d’Istanbul au travers de regards particulièrement insolites : ceux des chats des rues !

kediSynopsis :« Des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Pendant des milliers d’années ils sont allés et venus dans la vie des gens, devenant à cette occasion une part essentielle des communautés qui font la richesse de la ville. Sans maîtres, ils vivent entre deux mondes, ni tout à fait sauvages ni tout à fait domestiqués – et ils apportent joie et raison d’être à ceux qu’ils choisissent d’adopter. À Istanbul les chats sont le meilleur miroir de la vie des gens… »

« Kedi, des chats et des hommes », documentaire atypique qui renverse les préjugés !

kedi

Ceyda Torun (1) passe ses plus jeunes années au milieu des chats errants. Lorsque sa famille a quitté le pays, quand elle avait 11 ans, Ceyda a vécu en Jordanie puis à New-York où elle a passé son adolescence sans rencontrer un seul chat de gouttière. Elle a étudié l’anthropologie à l’Université de Boston avant de retourner à Istanbul pour être l’assistante du réalisateur Reha Erdem. Elle est retournée aux Etats-Unis et a cofondé Termite Films avec le directeur de photographie Charlie Wuppermann avec qui elle a réalisé Kedi, son premier long-métrage documentaire.

Ce n‘est pas sans mal que Ceyda Torun (1) parviendra à faire éclore ce projet : « Au début, tous les festivals au sein desquels nous postulions refusaient systématiquement car les directeurs commerciaux ne savaient pas comment vendre ce film. » Ceyda Torun poursuit (2) : « en dépit de cet accueil sceptique, Kedi est devenu l’un des documentaires les plus emblématiques de l’année, avec 2,8 millions de dollars issus du seul box-office nord-américain ».

Le public, tout comme la critique, ont répondu à cet « appel des chats des rues » par des milliers de témoignages de chats qui errent dans les villes et qui ont, depuis des millénaires, interagi avec les humains de la façon la plus harmonieuse qui soit. »

Encensé aux quatre coins du globe, que ce soit aux Etats-Unis par Variety (3) qui le qualifie de « magique », au Royaume-Uni par The Guardian (4) qui le considère comme une « lettre d’amour à la ville et aux animaux » ou encore en France par le Progrès (5) « C’est le coup de cœur…», en vue de sa sortie.

Kedi, des chats et des hommes a été qualifié d’oscarisable lors du dernier « Critics’ Choice Documentary Awards » au cours duquel il remportera le 1er Prix du « Meilleur documentaire » (6) et fut également lauréat dans plus d’une quinzaine d’autres festivals internationaux (7).

Plus qu’une introspection guidée à travers le prisme félin dans les quartiers d’Istanbul, ce film soulève la question de la condition féline, qui nécessite inexorablement une « loi pour la stérilisation obligatoire » comme s’accordent à dire toutes les associations de protection de chats errants (environ 200 en France). La maîtrise de la prolifération de ces chats étant en effet un problème d’intérêt général, le manque cruel de législation en la matière pose également de sérieux problèmes en termes de souffrance animale.

Kedi, des chats et des hommes, présenté à Cannes par l’association « Le Chat Libre Azuréen », en partenariat avec le Cinéma « Les Arcades » le 7 janvier 2018

C’est donc dans le cadre de l’avant-première française nationale de la sortie du documentaire “Kedi, des chats et des hommes” que l’association « Le Chat Libre Azuréen » (7) et le cinéma des « Arcades » de Cannes, vous proposent une « projection unique » au début du mois de janvier :

  • 07/01/2018 à 10H30 : Version originale (Turc) sous-titrée en français. Tarif : adultes 4,50 € - enfants 4 €
  • 07/01/2018 à 16h30 : Version française précédée d’un « Ciné-goûters » offert. Tarif : adultes 6,50 € - enfants 4 €

Cinéma-Partenaire : « Les Arcades » - 77 Rue Félix Faure, 06400 Cannes

  • Convient aux enfants
  • Stand « Le Chat Libre Azuréen » : sensibilisations, pétitions, proposition de bénévolat, de participation à des collectes et autres actions pour venir en aide à la population de chats errants.

Kedi, des chats et des hommes, en association avec la Fondation 30 Millions d’Amis

La stérilisation : une méthode éthique et efficace reconnue par l’OMS

Saviez-vous qu’un couple de chats non-stérilisés peut engendrer jusqu’à 20 000 descendants en 4 ans ? Il est donc impératif de maîtriser la prolifération des chats errants.
En effet, la stérilisation est la seule solution efficace pour maîtriser les populations de chats face à l’euthanasie ou le déplacement des colonies de chats qui ne résolvent pas la pullulation. D’une part, la stérilisation stabilise automatiquement la population féline qui continue de jouer son rôle de filtre contre les rats, souris, etc. D’autre part, elle enraye le problème des odeurs d’urine et des miaulements des femelles en période de fécondité. Par ailleurs, le chat étant un animal territorial, ceux présents sur un site empêchent tout autre de s’y introduire. La stérilisation est d’ailleurs reconnue par tous les experts mondiaux et en particulier ceux de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
La stérilisation est donc une action indispensable pour protéger et maîtriser la reproduction des félins, pour que les chats et les hommes puissent continuer à vivre ensemble et en harmonie pendant longtemps encore…

Sources & références :
(1) Ceyda Torun : http://www.epicentrefilms.com/Kedi,-des-chats-et-des-hommes-Ceyda-Torun
(2) http://deadline.com/2017/11/kedi-ceyda-torun-oscar-documentary-interview-1202217727/
(3) http://variety.com/2016/film/reviews/kedi-review-1201890566/
(4) https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2017/jun/18/kedi-film-istanbul-street-cats
(5) http://www.leprogres.fr/loire-42-edition-saint-etienne-metropole/2017/12/11/avant-premiere-de-kedi-des-chats-des-hommes-au-melies-jeudi-21-decembre
(6) http://www.criticschoice.com/
(7) https://www.kedifilm.com/intl-screenings

Kedi, des chats et des hommes, avec le Cinéma « Les Arcades » le 7 janvier 2018