Dépollution, le savoir faire Français réconcilie écologie et économie

Contacter Commenter Site Web
Réconcilier écologie et économie et en attendant que l'humanité ne pollue plus, la solution "made in France" ECOSYNERGIE pour dépolluer naturellement et efficacement, présentée au Ministre de l'environnement.

Du nouveau, du sérieux et du naturel dans le traitement des pollutions.

ECOSYNERGIE France est spécialisée dans la dépollution par procédés biologiques depuis quinze ans. Elle exploite des brevets français inventés et déposés par Gilles BONAMY son président. Sa devise : Pour l’humanité, demain, une ambition ne plus polluer / aujourd’hui, une nécessité, dépolluer.

Toute pollution (pétrole, cyanures, vases des étangs… etc.) trouve normalement et naturellement sa contrepartie dans l’environnement, ce sont les micro-organismes capable de la dégrader.  Problème, depuis des décennies nous rejetons dans la nature plus qu’elle ne peut assimiler et de surcroit des molécules de plus en plus complexes.Partant de ce constat simple, ECOSYNERGIE sélectionne dans l’environnement ces mêmes micro-organismes naturels, certifiés par l’Institut Pasteur comme absolument sans aucun danger, puis les cultive, les concentre…etc. (procédé breveté). Ainsi, une fois élaboré, le produit final est épandu directement (procédé breveté) sur le site à traiter pour contrecarrer la pollution et rééquilibrer l’écosystème En fait, dit Gilles BONAMY, en parlant de ses micro-organismes, d’hommes sédentaires, nous faisons des sportifs de haut niveau et sans dopage.

Traitement biologique des sédiments marins en France

Le hasard et la nécessité ont fait que jusqu’alors, ECOSYNERGIE a surtout exercé dans les pays de l’est et d’Europe centrale, pays sur-industrialisés au sortir de la période soviétique. ECOSYNERGIE traite là-bas et avec succès des pollutions monstrueusement importantes en milieu naturel, urbain ou industriel.
Mais avec le soutien de la Fédération française de Plaisance, ECOSYNERGIE oeuvre en France dans le traitement biologique des sédiments marins. En effet, l’épineux problème du dragage des ports, et surtout du rejet des boues extraites de ces zones plus ou moins polluées, empoisonne le développement de la plaisance et n’avait jusqu’à ce jour trouvé aucune réponse évidente. Lors du Nautic 2010, Mme la Ministre Nathalie Kosciusko Morizet avait exprimé à Mr Serge Paillarès, président de la FFPP, son souhait de voir la Fédération s’investir dans des recherches de solutions pérennes et écologiquement viables.

Exactement un an plus tard, en ouverture du salon Nautic 2011 de Paris, la FFPP est fière d’avoir présenté au Ministre une solution développée par ECOSYNERGIE, partenaire de la Fédération. Les micro-organismes sont injectés dans les sédiments réduisent considérablement leur volume et les résidus d’hydrocarbures et épurent le milieu. Les résultats sont incontestablement probants. Cette solution ne présente aucune toxicité pour l’environnement, évite les forts désagréments des dragages mécaniques et le rejet de boues polluées en mer. Sur le plan économique, ce traitement coûte deux à quatre fois moins chère qu’un dragage classique. Madame le ministre a suivi avec attention la présentation faite par Gilles Bonamy, l’interrogeant notamment sur la reproduction in situ des  micro-organismes.

Une campagne d’essais de 7 mois a été menée au Port Gallice d’Antibes, et les résultats ont été certifiés par Copramex, bureau d’études spécialisé dans l’ingénierie de l’environnement.

Il est à noter que le procédé ECOSYNERGIE a aussi fait ses preuves pour éradiquer les proliférations d’algues, problématique on ne peut plus préoccupante.

Il est heureux et encourageant de voir que le savoir faire français puisse à la fois traiter nos pollutions, créer des emplois verts et assurer un développement durable… réconcilier écologie et économie.