Sortie livre : Civilisation 2.0, la prospérité sans en payer le prix

Contacter Commenter Site Web Page Web
C’est aujourd’hui que notre partenaire The Venus Project a annoncé en coopération avec des membres d’équipe de Civilisation 2.0 la sortie de son livre « La prospérité sans en payer le prix ».

Monsieur Fresco envisage une société dans laquelle la science et la technologie sont utilisées dans le cadre de préoccupations réelles. Leur mise en place assurerait la sécurité, la protection et l’encouragement à un monde plus humain pour tous.

Ce livre offre une issue possible aux cycles récurrents de booms et récessions économiques, aux famines, à la pauvreté, à un environnement en déclin, et aux conflits territoriaux où la paix est uniquement un intervalle entre deux guerres.

Il souligne une vision accessible, avec un concept social éthique d’un futur proche où les droits de l’homme ne serait pas des proclamations sur un bout de papier, mais une façon de vivre.

La prospérité sans en payer le prix présente un défi à l’ensemble de la population mondiale. Il offre l’ambition d’amener à une société dans laquelle la totalité des ressources de la planète deviendraient l’héritage commun de tous les peuples de la Terre.

Peu de réalisations technologiques sont aussi impressionnantes que celle nous permettant d’observer notre propre planète depuis l’espace. Cette belle sphère suspendue dans le sombre vide intersidéral exprime clairement le lien qui unit les milliards de terriens que nous sommes.

Cette unificité globale inspire aux voyageurs de l’espace des observations sensibles et intellectuelles. Leur vision depuis le cosmos les amène à avoir cette importante prise de conscience?; que tous ceux qui partagent cette planète forment une seule communauté. Ces explorateurs pensent que ce point de vue contribuera à unir les nations du monde afin de construire un avenir de paix pour les générations actuelles et à venir.

De nombreux poètes, philosophes et écrivains ont critiqué les frontières artificielles qui séparent les gens préoccupés par la notion de nation. Mais en dépit des visions et des espoirs des astronautes, artistes, auteurs et visionnaires, la réalité est que les nations sont continuellement en guerre les unes contre les autres et que la pauvreté et la faim prévalent dans de nombreux endroits à travers le monde, y compris aux États-Unis.

Jusqu’à présent, aucun astronaute rentré sur Terre avec cette nouvelle conscience sociale n’avait proposé de dépasser les limites artificielles de la planète par un monde où les frontières nationales seraient abolies. En effet, chacun reste fidèle à son propre État-nation et ne s’aventure pas au-delà du patriotisme?: « bon ou mauvais, c’est mon pays », car le contraire les exposerait à des risques.

La plupart des problèmes auxquels nous faisons face aujourd’hui sont ceux que nous avons nous-mêmes créés. Nous devons accepter l’idée que l’avenir dépend de nous. Les interventions de personnages mythiques ou divins en robe blanche descendant des nuages ou de visiteurs venus d’autres mondes sont des illusions qui ne peuvent pas résoudre les problèmes de notre monde moderne. L’avenir de notre planète dépend de nous et des décisions que nous prenons aujourd’hui. Nous serons notre propre salut ou notre propre damnation. L’aspect que prendra l’avenir et les solutions qui seront trouvées dépendent totalement de l’effort collectif que fourniront toutes les personnes travaillant ensemble.

La course scientifique et technologique vers le futur dévoile des horizons inédits dans tous les domaines. De nouvelles découvertes et inventions apparaissent à un rythme encore jamais vu dans l’histoire et qui ne cessera d’augmenter dans les années à venir.

http://civilisation2.org/la-prosperite-sans-en-payer-le-prix/