Après l’incendie, le temps de la reconstruction pour Savannah

Contacter Commenter Site Web Page Web
C’est dans la nuit du 19 au 20 avril que les bureaux de Savannah et l’une des plus grandes structures d’acclimatation des reptiles en France sont partis en fumée. L’heure est maintenant à la réorganisation et à la reprise de l’activité.

Après l’incendie, le temps de la reconstruction pour Savannah

C’est dans la nuit du 19 au 20 avril que les bureaux de Savannah et l’une des plus grandes structures d’acclimatation des reptiles en France sont partis en fumée. L’heure est maintenant à la réorganisation et à la reprise de l’activité.

Un incendie ravageur

L’incendie se serait déclenché dans l’entrepôt et aurait atteint en quelques minutes les bureaux. C’est à 2h30 heures du matin qu’un couple prévient les pompiers qui arrivent sur les lieux quelques minutes plus tard. Ils combattent les flammes pendant plus de 24 heures pour empêcher de nouveaux foyers de se déclencher. Des locaux de l’entreprise, il ne restera rien : ni les animaux (sauf 14 tortues rescapées), ni la documentation animalière en interne, ni de stock. C’est plus de 14 années de travail qui disparaissent cette nuit-là.

Des expertises approfondies

Drone Savannah Reptiles Tarn

Diverses équipes d’experts scientifiques et gendarmes se succèdent sur les lieux pour lever le voile sur les causes de l’incendie. C’est le cas du LIPS (laboratoire d’investigation de la police scientifique) qui procède au prélèvement de matière sur différentes zones de l’entrepôt afin de rechercher la présence de produits accélérants. Des drones sont également dépêchés par l’assureur afin de photographier l’entrepôt du dessus. Il s’agit de déterminer le départ du feu dans les locaux et de visualiser les points chauds. Des pelles-mécaniques quant à elles ont pour mission de soulever les tôles pour accéder à toutes les parties détruites.
Après trois mois d’enquête, c’est la fin des investigations sur le site et les institutions judiciaires donnent le feu vert pour la démolition des anciens locaux et la reconstruction du nouveau.

La réorganisation : aller de l’avant

entrepots-savannah-reptiles

Devant cette catastrophe autorités et sociétés voisines font preuve de solidarité. Le directeur de Savannah est reçu par Madame la Maire nouvellement élue de Saint Sulpice le lundi de l’incendie, Mme Dominique Rondy Sarrat (http://dominiquerondisarrat-municipales2014.fr/). Elle propose son soutien, notamment en facilitant les demandes d’autorisations liées à la reconstruction. Dans les jours qui suivent, une société proche met des entrepôts et des bureaux à disposition de Savannah pour recommencer au plus vite son activité.
C’est avec une équipe réduite mais motivée que Romain Julian décide d’une stratégie de sortie de crise : continuer la commercialisation sur internet de matériel pour Reptiles et Amphibiens, et se concentrer sur sa marque en propre, Reptile-Planet bien connue des passionnés de reptiles. Une agence de communication est sollicitée pour la PLV, mais également pour gérer la présence de l’entreprise sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux.
Laissant derrière elle les rumeurs et certains employés mal intentionnés, l’entreprise ré-ouvrira son site Savannah.fr à la mi-juillet.

contact.savannah@gmail.com
Tel : + 33 5 63 41 11 11