Boutique d’achat de béret : la dernière fabrique de bérets est ici :

Contacter Commenter Site Web Page Web
Laurent Ferrière, auteur-photographe professionnel basé à Oloron Sainte Marie dans le Béarn, a réalisé un reportage photos chez Beatex, la dernière fabrique de France à produire des bérets pour l’armée, le monde de la mode sans oublier les plus traditionnels bérets du Pays basque, du Béarn, des Landes.

Fabrication de bérets : votre boutique de béret

Qu’on se le dise, le béret n’est pas d’origine basque mais béarnaise. Le mot “béret” provient en effet du nom béarnais (gascon) berret (Lo berret qu’ei bearnés ! : « le béret est béarnais »).  Des sculptures du Moyen Âge attestent la présence dans les Pyrénées d’un couvre-chef très proche du béret. Le béret traditionnel était tricoté, foulé et préparé « à la maison ».

A l’origine, le béret était le privilège des bergers pour se protéger du froid ou de la pluie. Il connut une grande époque au XVIIe siècle.  Variable au cours des temps, la couleur a une grande valeur symbolique : écru à l’origine, le béret a été blanc ou teinté en brun, bleu, rouge selon les régions et les communautés pyrénéennes. Il était la coiffure des guides de haute montagne des Pyrénées, de couleur bleu à Luchon.

Depuis son expansion à partir du XIXe siècle, la seule couleur qui garantisse l’authenticité du béret civil est le noir, bien que le béret rouge soit l’apanage des férias et des festivités en général dans le Pays basque français et espagnol, et les Landes. Puis, au fil des temps, le béret est progressivement devenu la coiffure militaire la plus répandue dans le monde, avec des couleurs et des insignes variés, et des manières de le porter très codifiées.

Le port du béret est un élément d’identité culturelle forte dans le sud-ouest de la France. Même si son usage tend à se raréfier, il persiste cependant dans les campagnes et gagne les jeunes générations à l’occasion des férias. Le béret est exclusivement en laine tricotée, sous forme d’une grande galette circulaire, qui est ensuite mise en autoclave et feutrée, de manière à resserrer les fibres, à lui donner ses dimensions définitives et à le rendre solide et imperméable. Il est ensuite gratté, teint, on coud une doublure à l’intérieur ainsi que la bordure intérieure en cuir. La petite « queue » qui dépasse au centre, le coudic, était l’extrémité des fils résultant du tricotage à la main. Comme il n’existe plus avec le tricotage machine, il est rapporté ultérieurement : son absence serait en effet inacceptable. La fabrication des bérets « fantaisie » se fait selon des procédés différents.

Le béret est entre autres fabriqué à Nay où l’on peut y visiter le Musée du béret.  Oloron Sainte Marie possède aussi une longue histoire liée au béret : c’est la capitale du béret. Autrefois florissante, cette activité a subi de plein fouet la crise de l’industrie textile. De nos jours, seule la société Béatex connue et reconnue dans le monde entier en assure la production.

Laurent Ferrière, auteur-photographe professionnel basé à Oloron Sainte Marie dans le Béarn, a réalisé un reportage photos chez Beatex, la dernière fabrique  de France à produire des bérets pour l’armée, le monde de la mode sans oublier les plus traditionnels bérets du Pays basque, du Béarn, des Landes. Vous trouverez dans sa photothèque de nombreuses images immortalisant les gestes typiques lors de la fabrication du béret.

Les photos proposées pourront aussi bien servir d’illustrations pour des revues spécialisées sur l’armée, la mode, les produits régionaux, les métiers d’art que pour des guides historiques, touristiques…Les images peuvent être également le support de décoration de locaux professionnels, d’enseignements manuels, d’établissements spécialisés dans les métiers d’artisanat d’art.

Vous êtes intéressé(e) par la qualité et l’originalité des images de Laurent Ferrière ? Prenez dès à présent contact avec lui au 06 89 69 02 22.

Contact presse :

Laurent Ferrière
Auteur-photographe professionnel
06 89 69 02 22
Sa photothèque
Agence de presse images

Un commentaire à “Boutique d’achat de béret : la dernière fabrique de bérets est ici :” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. je suis président de comité FNACA en Lozère et membre du bureau départemental, nous serions interessés par des bérets pour porte drapeau avec le cycle FNACA , si vous pouvez nous faire une proposition ? Merci
    mes cordonnées:

    François Vigouroux Lieux Dit La Galiosse 48340 St.Germain du Teil ; 04-66-32-60-36