Quelques conseils pour les vêtements d’un bébé sur sa couche

Contacter Commenter Site Web Page Web
Couches Pampers New Baby Sensitive avec pack de lingettes idéal pour mettre dans votre sac a main et à portée de bébé. Les couches Pampers Baby Dry proposent la meilleure absorption. Jusqu’à 12 heures bien au sec pour des matins radieux, Les couches Pampers Baby Dry comporte un double système d’absorption qui absorbe et capture l’humidité jusqu’à 12 heures d’affilée. Ainsi, votre bébé reste au sec et à l’aise toute la nuit, chaque nuit. Les vêtements aussi restent secs et aucunes fuites n’est possible avec la technologie Baby Dry.

Habiller les prématurés n’est pas facile : pensez aux vêtements de poupée, jolis et à la bonne taille.
Pour retrouver les chaussettes après la lessive, accrochez un filet en matière lavable (synthétique) ou une taie d’oreiller à côté du panier à linge sale. Vous les y déposerez, puis les y laverez. Plus de problèmes pour les apparier ! Autre astuce : attachez-les avec une épingle de sûreté avant de les laver. Ces deux trucs valent pour les enfants plus grands et pour les adultes !
Si les jambes de la grenouillère ou du pyjama sont trop longues, passez un gros élastique genre « chouchou » aux chevilles de bébé. Glissez-y votre doigt pour vous assurer qu’il n’est pas trop serré.
Au moment de constituer la layette (et après), ne vous laissez pas tenter par les vêtements comportant trop de boutons, difficiles à manipuler, surtout en cas d’urgence (une «petite fuite», par exemple…). Préférez les bouton-pression ou, mieux encore, les bandes Velcro. Pour les pyjamas, soyez sûre de pouvoir accéder rapidement à la couche. Le meilleur système reste celui du «pont arrière».
Conservez les cintres offerts avec les vêtements neufs : ils vous rendront service au moment de les faire sécher et vous épargneront du repassage.
Décousez les étiquettes (sauf celles de conseils d’entretien), qui irritent la peau de bébé.

Regardez les étiquettes d’entretien des vêtements avant de les acheter, et écartez d’office tous ceux qui nécessitent un lavage à la main.
Si on vous a donné de ravissants vêtements, n’attendez pas une « grande occasion » pour les mettre à votre bébé : il grandit si vite qu’il risque de ne jamais les porter. Profitez-en immédiatement… et envoyez donc des photos aux généreux donateurs.
Si votre tout-petit a des chemises rigolotes de « grand », cousez les pointes du col pour éviter qu’elles remontent et lui cachent la moitié du visage.
Évitez de faire porter des salopettes et des pantalons en jean à bébé : le tissu est raide et les rivets risquent de lui faire vraiment mal. Attendez qu’il marche pour l’habiller à la mode.
Rangez les petites chaussettes dans un bocal en verre ; vous pourrez ainsi les choisir facilement.
Retournez chaussettes et vêtements de pieds avant de les enfiler à votre bébé, et vérifiez qu’aucun fil ou cheveu ne s’y trouve : en s’enroulant autour d’un orteil, ils pourraient provoquer de vives douleurs, voire un arrêt de la circulation sanguine.
Lavez le linge de bébé séparément de celui de la famille (pour éviter tous risques de contagion), et mettez-le au sale dans un sac séparé.
Si votre enfant souffre d’un érythème fessier, achetez-lui des changes « anti fesses rouges » en pharmacie (tout simplement en textile naturel) ou utilisez pendant quelque temps des couches en tissu, comme au bon vieux temps. Au moment de la lessive, videz dans l’eau de rinçage une tasse de vinaigre, pour empêcher la prolifération de champignons.
Pour parfumer le linge de votre enfant, placez dans la commode ou dans l’armoire des voiles d’adoucissant pour sèche-linge - plusieurs essences sont disponibles -, qui durent longtemps.
Autant que possible, faites sécher son linge en plein air. C’est la méthode la plus saine.
Triez régulièrement ses vêtements. Rangez ceux qui sont trop justes dans des cartons sur lesquels vous inscrirez l’âge correspondant. Si une amie vous en emprunte, vous n’aurez plus qu’à lui donner le carton complet.

Constituez une réserve de linge de toilette pour bébé : des serviettes douces et des gants de toilette à profusion (il faut en changer quotidiennement).
Choisissez toujours des pantoufles à semelles antidérapantes, et montantes, pour les mêmes raisons que les chaussures.
En été, bannissez les sandalettes et les nu-pieds, dans lesquels peuvent se glisser des cailloux. Préférez les sandales fermées, que vous lui ferez porter avec des socquettes en coton, absorbant la transpiration.
En vacances à la mer ou à la montagne, procurez des lunettes de soleil de qualité à votre bébé, comme aux plus grands.
En hiver, vous vêtirez sans doute votre enfant d’une combinaison. Ôtez-la-lui si vous l’emmenez avec vous faire les courses, car il fait chaud dans les magasins, et votre petit risque de se sentir mal à l’aise et de prendre froid en sortant.
La cagoule serre toujours la tête quand on la passe. Tous les enfants en ont horreur. Pour éviter les pleurs et la bataille
quotidienne, découpez-la sous le menton et cousez deux bandes Velcro.
En demi-saison, si vous habitez ou séjournez à la montagne, pensez à lui mettre un bonnet de coton le matin, de bonne heure.
Lorsque vous achetez une « combinaison pilote », choisissez une fermeture complète, de la tête aux pieds. C’est la seule vraiment pratique.
Ne passez jamais de chaîne au cou de bébé : il peut s’étrangler ou se blesser gravement.
Gare aux petits boutons et aux rubans sur les vêtements, à portée des doigts : bébé peut les arracher, les avaler ou s’entortiller dans les rubans.
Les cols en dentelle sont très jolis, mais difficiles à entretenir. Pour vous faciliter la vie, achetez des cols amovibles : deux points de couture suffiront. En cas de grosse tache, vous pourrez les découdre pour les laver à part.
Pour prolonger l’existence d’un T-shirt blanc taché ou de tout autre vêtement blanc défraîchi (y compris les chaussures de toile), teignez-le. Vérifiez cependant l’innocuité de la teinture : elle peut provoquer des irritations sur les jeunes peaux fragiles.
Pour ranger facilement chaussettes, collants, T-shirts, bref, toutes les petites pièces vestimentaires, ménagez des compartiments à l’intérieur des tiroirs de la commode en y glissant verticalement des cartons découpés à la bonne taille.
Les «pommes d’amour», ces oranges piquées de clous de girofle, répandent une bonne odeur dans les armoires et les tiroirs. Des mandarines feront tout aussi bien l’affaire… et seront mieux adaptées à la taille d’une commode de bébé.

Choisissez des pyjamas imprimés représentant un animal ou un motif amusant: ils serviront d’appui à une histoire et pourront être désignés comme les petits amis de la nuit. Votre imagination - et la sienne - feront le reste.
Les sur-pyjamas équipés de semelles en caoutchouc antidérapantes seront plus aérés si vous les percez d’un trou au milieu de la semelle.

Choisissez des vêtements de nuit en coton, dont les fibres sont plus aérées que celles des tissus synthétiques.
Pour ôter et mettre facilement ses chaussures à un bébé gigoteur, asseyez-le dans sa chaise haute.
Pour se débarrasser de l’odeur aigrelette d’un renvoi de bébé, rien de tel qu’un peu d’eau mélangée avec quelques cuillerées de bicarbonate de soude. Et pourquoi ne pas en emporter avec vous, dans un flacon bien bouché, lors d’un voyage ou d’une visite?
Lorsque le pyjama est un peu trop grand, glissez deux chouchous aux chevilles et remontez les jambes.
Autre truc pour éviter que les petites jambes ne s’échappent hors du pyjama (les tout-petits ont tendance à se recroqueviller) : enfilez-lui une paire de chaussettes montantes qui enserreront le bas du pantalon de pyjama.
En vacances, si vous lavez le petit linge à la main, essorez-le dans une essoreuse à salade.
Avant de craquer pour un adorable petit ensemble, posez-vous la question essentielle : vous voyez-vous en train de l’enfiler à votre gigoteur? Achetez donc simple, vous épargnerez énervement et larmes à tout le monde !