Au nom du père - “l’enfance perdue” prix du roman Facebook

Contacter Commenter

Vif intérêt autour du roman de Dan BENDAVID AU NOM DU PÈRE « l’enfance perdue »

PRIX DU ROMAN FACEBOOK, sélectionné par la MAIRIE DE PARIS, en présence d’auteurs et personnalités prestigieuses.

CRITIQUE LITTERAIRE : Entre les aventuriers de l’Arche perdue et le Da Vinci code.

«  Le roman crée un effet d’attente saisissant par son tissage permanent entre les révélations de la filiation du héros à la recherche de l’enfant perdu et les secrets antiques gardés par les Eglises. L’auteur  emboîte de façon judicieuse les différents éléments de l’intrigue qui se construit entre la Normandie et la Provence au fils des chapitres imbriqués les uns aux autres. La jonction opérée entre la petite histoire et la grande Histoire, dans un message tolérant de réconciliation cultuelle judéo-chrétienne, est fascinante pour le lecteur qui se passionne instantanément pour ce thriller métaphysique composé sur un rythme progressif maîtrisé et sans aucun temps morts ».

A PROPOS DU LIVRE :

Le récit  y est conté de façon romanesque en un émouvant triller métaphysique, combinant aux origines du christianisme une aventure historique et archéologique, sous-tendu par quelques éléments autobiographiques, s’emboîtant dans une extraordinaire saga familiale.

« Après avoir tenté en vain de soustraire Reuben à l’abîme émotionnel dans lequel il était prédestiné dés sa conception par sa mère et d’endiguer judiciairement une sorte de psychose obsessionnelle caractérisé par un déni de paternité, hérité de mère en fille, Joël Davidson engagera un combat contre des forces occultes, se déroulant entre la Haute Normandie, Paris et la Provence, en une interaction originale entre le passé antique et le futur proche, à la recherche de son enfant enlevé de façon irrationnelle et imprévisible par sa mère. Au cours de sa longue retraite, un message posthume codé adressé par le grand père maternel lui redonnera un espoir inattendu de retour et l’engagera dans une poursuite infernale en Provence, qui de révélations en découvertes extraordinaires, le fera pénétrer dans les arcanes d’un monde biblique oublié ».

Editions Paris-Louvre Dan Bendavid au-nom-du-pere €20 5 bis rue du Louvre 75001 Paris

Au père - “l’enfance perdue” prix roman Facebook