Les 33 emplois de la société Chémery sauvés par Deal-Elec

Contacter Commenter Site Web

La reprise de Chémery par le groupe Deal-Elec a sauvé plus d’une trentaine d’emplois à Laon (02)

Deal-Elec SAS est une PME d’installations électriques de 33 personnes, basée à Montreuil en IDF. Elle est spécialisée dans les domaines de la rénovation et de la mise aux normes des installations électriques : Courant fort et Courant faible.

L’entreprise veut asseoir sa stratégie de développement par croissance externe par acquisition de sociétés dans ses domaines d’activité.

Deal-Elec reprend la société Chémery, entreprise d’installations électriques et informatiques de 32 salariés, basée à Laon (02). Cette diversification géographique conforte la stratégie globale du groupe. Cette acquisition assura une présence en IDF, en Picardie et dans le Nord.

Nous allons donner un nouveau souffle à Chémery pour qu’elle redevienne un leader régional. Il est primordial de préserver la forte notoriété de cette société qu’elle a su construire depuis près d’un siècle, soit depuis les balbutiements de l’électricité. Le plan de reprise prévoit un renforcement de l’effectif en recrutant deux nouveaux collaborateurs par an. Pour l’instant, nous travaillons pour retrouver la confiance à la fois des fournisseurs et des clients.

La création du groupe Deal-Elec vient consolider cette stratégie. Chaque société conservera ses propres périmètres d’activités. L’objectif final est de bâtir une complémentarité entre Deal-Elec SAS et Chémery Laon SAS.

Montreuil, le 30 juin 2011

Contact service communication Deal-Elec

Moab CASTOR, Responsable communication&qualité

117 av du Pdt Salvador Allende – 93100 MONTREUIL

TEL: 01 48 12 90 60 – FAX: 01 48 70 01 16 – m.castor@deal-elec.com

www.deal-Elec.com

Un commentaire à “Deal-Elec reprend la société Chémery de Laon pour un nouveau souffle” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Pourquoi avoir gardé autant de personnes dans les bureaux, alors que d’autres entreprises avec moins d’effectif dans les bureaux et autant sur les chantiers fonctionnent aussi bien si ce n’est mieux. Connaissant certains des fournisseurs, la confiance va être difficile à regagner et on comprend pourquoi. Pourquoi avoir sauver les emplois wathelec au detriment de ceux qui ont été licenciés appartenant à chemery. Les agissements de l’ancien patron sont connus jusqu’au conseil régional, ce qui posera aussi des problèmes pour regagner leur confiance. Bonne chance quand même. Rico