Astuce contre l'escalier qui grince

Contacter Commenter Site Web Page Web
Que faire lorsque votre escalier grince et craque à chaque fois que vous montez ou descendez ? Voici l'astuce !

Mon escalier craque et grince

Un escalier en bois peut se mettre à grincer un jour ou l’autre. Ces bruits deviennent très vite difficile à supporter. Se déplacer dans la maison en pleine nuit sans réveiller le quartier relève de la mission impossible. Mais parfois, ce n’est pas une marche isolée mais plusieurs qui se mettent à grincer. Et là, le problème demande une solution. Rassurez-vous, vous avez encore une chance d’éviter le drame acoustique !

Pourquoi mon escalier est bruyant ?

On peut se poser la question. Les craquements arrivent soudainement, du jour au lendemain, sans prévenir. D’abord une marche, puis une autre. Il ne faut pas s’en prendre à votre fabricant d’escaliers dans la seconde qui suit. Votre escalier n’est pas forcément mal conçut, loin de là ! En général, la raison est très simple. Les grincements et autres craquements viennent tout bêtement du frottement entre la marche et la contremarche. Lorsque vous appuyez sur la marche en montant ou descendant l’escalier, vous créez une pression. La marche ploie très légèrement sous votre poids et vient frotter la contremarche en émettant un bruit disgrâcieux.

La solution de facilité

La réponse à ce problème reste encore de choisir un modèle d’escalier sans contremarches. On est ainsi quasiment certain d’éviter les craquements. Malheureusement, en fonction de l’environnement et de l’intérieur, le choix n’est pas toujours possible. Un escalier sans contremarches n’est pas adapté à tous les intérieurs ni à toutes les décorations. De plus, si l’escalier recouvre une cave par exemple, les contremarches sont inévitables. Il faut donc imaginer une réponse plus simple à ce problème !

L’astuce anti-craquements d’escalier

On sait que le bruit est causé par le frottement, alors empêchons ces frottements et l’escalier redeviendra silencieux. Cela parait facile, mais concrètement ? La technique la plus aisée reste de vernir son escalier. En effet, le vernis va créer une couche protectrice et va nourrir le bois. Cela évitera déjà un certain nombre de craquements puisque le bois bougera moins. Mais le vrai “truc”, c’est de bien vernir la rainure entre la marche et la contremarche, quitte à faire couler du produit dans l’espace. En effet, c’est à cet endroit que nait le bruit et c’est ici qu’il faut enduire le bois pour éviter le frottement. 3 à 4 couches sont un minimum pour espérer la paix des oreilles !