La technologie LED : star de l’éclairage

Contacter Commenter Site Web
La technologie led fait aujourd'hui partie intégrante du marché de l'éclairage. Il y en a de nouveaux adeptes tous les jours, elle ne fait que progresser à grands pas depuis plusieurs années maintenant.

C’est une décision européenne qui a pointé du doigt les défaillances de l’ampoule à filament qui équipait quasiment tout le monde : énergivore, et peu durable, elle ne répondait pas aux exigences écologiques qui sont d’actualité. De ce fait, on a tout simplement établi un calendrier visant à la faire disparaître complètement des rayons : 2009 a été l’année de la fin pour l’ampoule de 100W, puis les autres ont suivi, jusqu’au premier janvier 2013 qui a sonné la dernière heure de l’ampoule de 25W. Le temps passant, et plus largement, les technologies d’éclairage jugées trop énergivores, sont vouées à disparaître. C’est d’ailleurs le cas des ampoules halogènes qui, en plus de consommer beaucoup, peuvent représenter un danger du fait de la forte chaleur qu’elles dégagent.

Il a donc fallu réfléchir à une solution qui réponde aux exigences européennes, d’une part, mais qui soit aussi satisfaisante pour notre quotidien, d’autre part. C’est ainsi que la technologie led a commencé à attiser les curiosités. En soi, elle n’est pas nouvelle : la led (Light Emitting Diod) ou DEL (Diode Électro-Luminescente) est déjà connue du grand public depuis les années 80, même si cette invention date du début des années 60. On la trouvait d’ailleurs comme témoin lumineux rouge sur nos appareils électroménagers. Mais cette première version n’avait pas la prétention d’éclairer quoi que ce soit. Son faible éclairage ne lui permettait d’apparaître que de manière restreinte. Elle a offert quelques produits gadgets, mais son utilisation s’arrêtait là.

La technologie led a eu raison, au final, des technologies d’éclairage qui ont été développées à titre transitoire. Le bannissement de l’ampoule incandescente a vu naître les ampoules fluocompactes qui ont eu du mal à convaincre du fait de leur esthétique imposante et peu discrète. En plus de cet aspect un peu rebutant, les fluocompactes présentent aussi le désagrément d’un allumage très lent. Or, lorsqu’on allume la lumière, c’est pour en profiter sur le champ.

En parallèle, les ampoules halogènes ES (Energy Saver) voient leur âge d’or arriver aux alentours de 2009. A mi-chemin entre les fluocompactes et les incandescentes, elles ont des arguments qui ne laissent pas les consommateurs indifférents. Elle reste d’ailleurs, aujourd’hui, l’ampoule qui peut séduire facilement.

Le marché de l’éclairage en pleine mutation a donné envie aux leaders de renouveler leurs gammes de produits, et d’opter pour une technologie qui n’auraient ni l’esthétique repoussante des ampoules basse consommation, ni la consommation toujours un peu élevée des halogènes qui, de surcroît, ont tendance à chauffer. Ces montées en températures sont clairement l’ennemi de nos ampoules qui, de ce fait, gardent une durée de vie relativement courte (8000 heures de fonctionnement, dans le cas d’une ampoule halogène ES).

Les mutations qui s’opèrent alors sur le marché de l’éclairage ont vu naître des DEL capable d’éclairer. C’est encore très récent, puisqu’on peut considérer que c’est en 2010 seulement qu’elle fait une entrée fracassante sur le marché grand public français, grâce, notamment, au développement des écrans LCD qui deviennent des écrans à LED.

A partir de là, les industriels du monde entier se sont penchés sur son pouvoir éclairant, connaissant déjà sa durée de vie extrêmement longue, et la faible alimentation nécessaire pour la mettre en fonction.

Le grand boom de l’éclairage led commence ! On trouve des solutions innovantes pour remplacer les ampoules incandescentes. On se calque sur les installations déjà existantes et on propose à toutes les sauces de passer à la technologie led sans aucune modification : les culots E14, E27, B22, GU10 ont tous leurs versions led. Les arguments les plus fréquents semblent réellement prendre en considération les attentes du consommateur : faible consommation, faible chaleur dégagée, durée de vie approchant 50 000 heures, et allumage instantané. En outre, le design des ampoules led fait oublier les formes un peu biscornues des ampoules basse consommation. On trouve désormais des ampoules led dont l’aspect fait penser aux ampoules les plus traditionnelles. Ce qui peut définitivement faire la différence tient au fait que l’énergie consommée par une ampoule led est intégralement restituée sous forme de lumière : aucune énergie n’est perdue, ce qui en fait le produit économique et écologiques par excellence.

Pour convaincre encore plus les consommateurs, on met au point de nouvelles formes : les ampoules se veulent modernes, et peuvent apporter une touche décorative aux plafonds ou autres lampadaires. On peut opter pour une ampoule dont les leds sont apparentes, on peut aussi opter pour différentes technologies led : SMD ou COB, la led se développe et se renouvelle à la vitesse de l’éclair. La led n’a, de fait, plus rien à voir avec la petite diode arrondie en verre que l’on a connue il y a quelques années. Aujourd’hui, elle apparaît sous la forme d’une puce jaune, montée en surface. Plus il y a de puce led, plus l’éclairage est intense. Ces puces jaunes sont ce que l’on appelle les leds SMD, elles sont montées en surface d’un circuit imprimé. On les a ensuite miniaturisées et réparties côte à côte sur une surface lisse pour proposer la technologie led COB : les puces étant collées les unes aux autres, le flux émis est plus homogène et, donc, plus intense.

Une avancée technologique majeure

Ces progressions technologiques ont permis de mettre au point des ampoules led de couleurs : on peut éclairer chez soi en bleu, en vert ou en rouge. On peut tout aussi bien opter pour du multicolore avec télécommande. Ces produits offrent les mêmes avantages : faible consommation, faible chaleur, longévité, respect de l’environnement. Et puis on en trouve avec un culot à visser, ou à baïonnettes, ou pour être encastrées et branchées en direct, avec le culot GU10.

Le temps passe, et la fonction gadget qui a été celle de la led à ses débuts se fait oublier. Elle est aujourd’hui la star de l’éclairage. Si son prix pouvait sembler inaccessible à ses débuts, elle s’est aujourd’hui démocratisée : tous les porte-monnaie peuvent se tourner vers la led sans se ruiner. Elle reste malgré tout plus chère qu’une ampoule à filament, mais l’achat pourra être amorti rapidement grâce à l’économie d’énergie réalisée. La led peut consommer parfois jusqu’à dix fois moins qu’une ampoule halogène. Sur la facture d’électricité, ce détail est fort appréciable. De fait, sa durée de vie très longue fera oublier le prix initial : un seul achat peut couvrir, a minima, l’éclairage d’une dizaine d’années, quand l’ampoule à filament n’excédait que rarement 1000 heures de fonctionnement, soit 250 jours de vie pour une utilisation quotidienne de quatre heures…

A l’heure actuelle, la technologie led propose des solutions d’éclairage toujours plus innovantes. Elle offre désormais la possibilité d’intégrer, chez soi, des éclairages décoratifs à des prix raisonnables. Nous l’avons évoqués avec les ampoules led de couleur et multicolores, mais c’est également vrai avec les bandeaux leds. Ils sont conçus pour l’intérieur, avec un IP20, ou pour l’extérieur avec un IP65 ou 66. Eux aussi ont été pensés en version unicolore, allant du blanc froid au blanc chaud, un peu orangé, en passant par le bleu, le vert et le rouge. Ils ont, eux aussi, leur version multicolore à gérer avec une télécommande, en toute simplicité.

Et là, plus de limite ou presque, on met au point des projecteurs pour l’extérieur, en blanc ou en couleur, équipés de détecteurs de mouvements. De 10W à 120W, ils peuvent répondre à toutes les exigences. On pense aux tubes pour permettre de se débarrasser du fluorescent, potentiellement dangereux par le mercure qu’il contient, et relativement pénible lorsqu’il se met à grésiller et à clignoter en fin de vie. Les tubes à led écartent tous ces désagréments.

Un nouveau défi

Le nouveau challenge de la technologie led, aujourd’hui, concerne le domaine des luminaires. On cherche à mettre au point des solutions d’éclairage qui misent tout autant sur l’esthétique que sur l’efficacité. Auparavant, on choisissait un luminaire pour le design, et des ampoules pour l’éclairage. Aujourd’hui, on vous propose des luminaires avec leds intégrées : ce sont les luminaires eux-mêmes qui sont la source lumineuse dont on a besoin.
Dès lors, une grande lutte d’esthétique s’est déclenchée : les leds se font de plus en plus jolies. Pour preuve les plafonniers encastrables que l’on peut trouver dans les rayons. En plus d’apporter la lumière, ils apportent une touche esthétique à votre maison.

Le nouvel engouement généré par la LED

Ce nouvel engouement pour proposer une solution qui offre à la fois le luminaire et la source de lumière promet de servir encore plus le consommateur. Les leaders mondiaux de l’éclairage risquent de rivaliser d’ingéniosité et de prouesses technologiques. Ce sera à qui fera le plus beau luminaire, le plus puissant, le plus efficace…

Bref, on risque de voir débarquer des solutions d’éclairage auxquelles on n’avait même pas osé pensé.

C’est même déjà le cas ! Vous aviez imaginé qu’un jour votre papier peint ou vos fenêtres pourront être illuminés ? C’est pourtant déjà possible grâce la technologie OLED. Il s’agit de leds organiques qui peuvent être implantées partout, jusque dans le papiers et tissus. Peut-être qu’un jour, la mode, ce sera la robe OLED multicolore… pourquoi pas, si les chaussures sont assorties ?