16ème sommet de la francophonie, l’envers du décor

Contacter Commenter Site Web Page Web
En novembre 2016, Madagascar reçoit le 16eme sommet de la francophonie. Pendant que les "grands" parleront culture, des millions de malagasy seront spectateurs des festivités. Dans l'un des pays les pauvres au monde. Quel décalage. Quelle honte.

Madame Michaelle Jean / Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale Francophonie / 16eme sommet de la francophonie, à Antananarivo-Tananarive (Madagascar) / Novembre 2016

Madame,


Je vous informe, au titre de président d’Amitié Franco Malgache / Finamanana Malagasy Frantsay, la seule et unique présente dans les deux pays, que je vais entamer une campagne informative très large sur les conditions d’organisation du sommet de la francophonie, à Antananarivo.

A savoir que Madagascar est l’un des pays les plus pauvres au monde. Avec prés de 92 % de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, ne faisant parfois qu’un seul repas par jour. Qu’il y a des cas de famine récurrents chaque année, dans le sud du pays, avec des centaines de milliers de personnes touchées par cette détresse.

xvie-sommet-de-la-francophonie-antananarivo-2016.

Qu’il y a des cas de peste habituels, chaque année, avec prés d’une centaine de victimes. Que les conditions sanitaires sont minimalistes dans ce pays. Que organiser un sommet de la francophonie, dans un pays où la langue française est obligatoire, alors que plus de DEUX MILLIONS et DEMI d’enfants ne sont pas scolarisés, a quelque chose d’abstrait. Enfants exploités dés leurs 5-6 ans dans des mines ou ailleurs, alors que leurs places est à l’école, pour apprendre. Et ainsi de suite.

Je serai amené à dire que voir des délégations prévues (300 pour le Maroc, 100 pour le Canada, etc,..) soi des milliers de personnes venant s’empiffrer et faire du tourisme dans un luxe immonde, en bla-blatant sur l’aspect culturel du français, aux frais des citoyens de leurs pays, a quelque chose d’indécent, abject, au plus au degré qui soit de cynisme. Devant des millions de personnes qui crèvent de faim.

Si les gens se révoltent contre ceci, ce sera bien fait pour vous.

Mes salutations.

Ps / je ferai communication publique de ce message en temps voulu, pour les besoins médias afin de bien signaler que votre organisation a été prévenue en temps voulu.

Denys RAFFARIN, président de AFM
Lyon, le 06 avril 2016

16ème sommet francophonie, l’envers décor