La rénovation thermique dans l’ancien : quelle isolation ?

Contacter Commenter Site Web Page Web
La rénovation thermique dans les maisons anciennes ne supporte pas l’approximation. Quels sont les choix à faire et ceux à éviter ?

Tout d’abord, oublier les isolants traditionnels, tel que laine de verre, laine de roche, polystyrène…ils ne sont pas compatibles avec le bâtiment ancien.

Un bâtiment ancien est un habitat qui respire ! Si il est en bonne santé c’est essentiellement dû, à la qualité de sa construction d’origine et cette respiration. En ajouter des matériaux isolants (ou pas d’ailleurs) qui stoppe le transfert d’humidité, vous mettez en péril la santé de votre maison et votre propre santé en dégradant la qualité de l’air intérieure.

On privilégiera donc la pose d’isolants comme la laine de bois, laine de mouton, de chanvre, de lin, la paille,…et par l’extérieur pour continuer à profiter des avantages du bâti ancien, c’est à dire forte inertie et capacité à réguler l’humidité.

Les maisons en béton demandent beaucoup moins de précautions puisqu’elles ne respirent pas d’origine, ce qui permet sans danger pour la structure, de mettre à peu près n’importe quel type d’isolant, même si il faut privilégier l’extérieur. On pensera d’autant plus à la qualité de la ventilation dans de type d’édifice…