DZONGKAPA : A propos des messagers et prophéties

Contacter Commenter Site Web Page Web

De tout temps, l’homme s’est intéressé à la voyance, aux arts de la divination…

Les écrits bibliques font de façon constante référence aux Prophéties, aux messagers que Dieu désignait pour porter le “message” aux rois et aux nations (principalement au peuple élu).

Le but des prophéties consiste à prévenir un peuple ou bien les dirigeants sur l’arrivée d’évènements en raison de leurs actes. Principalement parce qu’ils se sont détournés soit de la Voie Divine ou alors parce qu’ils n’ont pas écouté le message délivré par la voie du messager.

Faut-il croire aux messagers porteurs d’une prophétie ?

Si l’on se réfère à l’histoire, il est certain que le messager doit être écouté sans restriction ni à la teneur du message ni à sa personne. Toutefois, la nature du message doit être prise en considération. Soit la prophétie concernera un ou des évènements fixés et décrétés avec le sens d’inamovible, en quelque sorte une sanction ; ou bien elle constituera un avertissement laissant aux destinataires du message une liberté de choix. Dans ce dernier cas, c’est par l’usage du libre arbitre que l’homme décidera de lui-même de son sort!

En tout état de cause, une prophétie ne saurait être ignorée ni détournée pour un quelconque profit personnel, encore en faire un sujet de discussion de salon mondain.

Le messager porte la responsabilité de délivrer la prophétie, sans rien enlever à celle-ci ni lui ajouter quelque fait ou sens. S’il ne le fait, il endossera la conséquence de ne pas avoir accompli ce qui lui est demandé.

Amateurs d’arts divinatoires, découvrez DZONGKAPA