Pourquoi avoir un enfant n'est pas toujours source de joie...

Contacter Commenter Site Web Page Web
La dépression post-partum concerne une femme sur dix et reste encore un sujet tabou, ce qui intensifie encore plus le désarroi de certaines femmes.

Avoir un enfant est une expérience incroyable, car elle change du tout au tout la vie que l’on avait jusque-là…

Mais incroyable n’est pas synonyme de bonheur et joie. D’ailleurs, dans le cas de la maternité, on a tendance à confondre tout ceci, à tout mélanger et à “mystifier”, en grande partie, tout ce qui est lié à cette expérience.

Ce qui a pour conséquence de culpabiliser encore plus les femmes qui, même lorsqu’elles sont ravies d’être devenues mamans, ne passent pas uniquement par des étapes de bonheur durant toute l’étape qui suit l’accouchement. Soumises à un bouleversement hormonal ainsi qu’à des réajustements nécessaires dans leurs habitudes et dans leur quotidien, elles peuvent se sentir débordées, déprimées, seules et, surtout, incomprises.

Certaines d’entre elles plongent alors dans la dépression et celle-ci peut durer plusieurs mois et même plusieurs années.

L’entourage doit être attentif aux différents symptômes qui annoncent la dépression post-partum mais l’aide psychologique nécessaire doit être couverte par un psychologue et/ou psychothérapeute expert dans ce type de dépression.