Envoy, tout se faire livrer, quand on veut.

Contacter Commenter Site Web
Vos restaurants, vos fournitures, vos courses… en moins d’1h partout dans Paris ? C’est possible grâce à Envoy l’application de « crowd-shipping ».

Envoy, tout se faire livrer, quand on veut.

Vos restaurants, vos fournitures, vos courses… en moins d’1h partout dans Paris ?
C’est possible grâce à Envoy l’application de « crowd-shipping ».

Envoy est une application pour tout se faire livrer, quand on veut.

Vous reconnaissez vous dans ces situations ?

  • Vous n’avez plus de dentifrice. Il pleut, il fait froid et vous préférez mettre du savon à la place.
  • Vous avez oublié votre écharpe préférée à la soirée de votre ami. Pas de bol il habite à 20 bornes.

Personne n’aime perdre son temps quand il a besoin de quelque chose. Envoy veut apporter une réponse adaptée, en permettant d’envoyer quelqu’un à sa place. Pour ses courses, ses restaurants, ses fournitures de bureau… et tout ce qui fait envie.

Notre solution ?

La livraison participative ! Chacun peut devenir livreur pour l’autre, en échange d’une compensation.

Notre volonté

Faciliter le transport des biens grâce à l’économie participative / réduire les distances entre les biens et les personnes.

Les étapes pour se faire livrer

  1. Dites-nous de quoi vous avez besoin en vous connectant à enjoyenvoy.com,
  2. Un livreur effectue les achats chez les commerçants les plus proches,
  3. Et vous les livre à l’adresse souhaitée,
  4. Le paiement des achats se fait à la livraison.

Equipe

Fondateur : William Troillard
10 livreurs : couvrent actuellement Paris intra-muros

Année de création : 2014

A propos de William Troillard

« Je suis passionné par tous les domaines du digital, des nouvelles technologies et des nouveaux services qui ont un impact réel dans nos vies.
J’ai commencé à travaillé à l’âge de 19 ans en créant ma première entreprise de vente de lecteurs MP3. J’ai ensuite évolué durant les 7 années passées en agence de Marketing Digital, de Chef de projet à Directeur du développement ; jusqu’en décembre dernier où j’ai tout quitté pour fonder Envoy après un voyage de 3 mois en Californie.
Je carbure à l’eau de coco, dont je pourrais boire des litres ! ».