Le radar automatique aux feux rouges est–il réellement fiable ?

Contacter Commenter Site Web Page Web

Tout savoir sur les radars feux rouges

Depuis quelques années de nombreuses municipalités se sont dotées de contrôle automatique de franchissement des feux tricolores, plus communément appelés radars feux rouges. Ces équipements sont–ils aussi efficaces, que certains le prétendent, et comment peuvent–ils assurer un contrôle permanent et automatique de toutes ces intersections.

Un radar automatique adapté aux agglomérations.

Le radar feu rouge équipe les feux tricolores, et permet de surveiller le respect de l’application des règles de conduite. Le fonctionnement de ces appareils reste assez simple. Le radar automatique contrôle en effet systématiquement tous les véhicules franchissant ces feux tricolores.
Si un véhicule passe alors au feu rouge, l’appareil, qui est relié à ces feux tricolores, constate alors l’infraction en réalisant une photographie de cette infraction. Cette dernière enclenche une procédure entièrement automatisée, qui aboutira à la sanction de l’automobiliste incriminé.
C’est le centre automatisé de constatation des infractions, situé à Rennes, qui dressera alors un procès verbal, qui sera adressé au propriétaire du véhicule.Avec la multiplication de ces radars feux rouges, les automobilistes restent alors conscients, que tout manquement aux règles de conduite peut alors être immédiatement sanctionné.

Une dissuasion par la répression.

Le procès verbal, dressé à cette occasion, relève de l’amende de 4ème classe d’un montant de 135 € (même si l’amende peut être minorée à 90 € en cas de paiement immédiat à la réception du procès verbal). Mais, cette infraction entraîne aussi tout aussi automatiquement le retrait de 4 points sur le permis de conduire de l’automobiliste incriminé.
La sévérité des sanctions restent néanmoins à la base du développement de ces radars, puisque les autorités comptent sur cette peur de la sanction pour voir les automobilistes respecter scrupuleusement les règles du code de la Route. Cette motivation des pouvoirs publics explique aussi en partie l’absence de signalisation de ces contrôles automatiques.
En effet, contrairement aux radars automatisés pour le contrôle de la vitesse des véhicules, ces radars feux rouges ne font jamais l’objet d’une signalisation préventive, laissant ainsi l’automobiliste dans le doute, à moins que ce dernier ne se soit intéressé, au préalable, à recenserce type de radar automatique à proximité de son domicile.
Enfin, comme pour tous les contrôles automatiques en matière de sécurité routière, les constats dressés par ces radars feux rouges peuvent aussi faire l’objet de contestation de la part des automobilistes.