L’assurance vie en ligne : avis Groupe Vaillance Conseil

Contacter Commenter Site Web
Pour être en mesure de savoir quel est le meilleur support assurance vie sur internet, il est conseillé de faire une investigation à l'avance sur la diversité des contrats d'assurance vie internet disponibles sur le marché.

La meilleure assurance vie : avis Groupe Vaillance Conseil

Groupe Vaillance Conseil, cabinet en gestion de patrimoine à Paris, vous donne un avis objectif sur l’assurance vie en ligne. Vous êtes artisans, commerçants, professions libérales ou particuliers ? Groupe Vaillance Conseil, précurseur sur le marché de la retraite, la prévoyance, l’assurance-vie, la loi Madelin vous apporte des réponses utiles.

Zoom sur la fiscalité de l’assurance-vie

L’assurance vie reste le placement favori des particuliers en France et représente donc une rentrée nette pour le mois de janvier 2017 de 7,2 milliards d‘euros. Les bénéfices d’une assurance-vie seront imposables à hauteur de 7,5%, avec une déduction de 4 600 euros tous les ans pour un célibataire et de 9 200 euros chaque année pour les conjoints. Avant huit ans, les fonds retirés seront imposables à 35 % pendant quatre ans, et à 15 % entre quatre et huit ans.

Comment choisir la meilleure solution d’assurance vie sur internet ?

Pour être en mesure de savoir quel est le meilleur support assurance vie sur internet, il est conseillé de faire une investigation à l’avance sur la diversité des contrats d’assurance vie internet disponibles sur le marché.

Vous comprendrez qu’il y’a multitude de contrats d’assurance vie sur internet :
- assurance vie internet en euros
- assurance vie internet avec fonds en action (dynamique)

L’assurance vie en ligne peut se présenter sous forme bloquée ou non bloquée. Même si l’assurance vie présente une fiscalité pratiquement nulle sur les intérêts après la huitième année, cela ne signifie pas que votre assurance vie ne peut pas être récupéré avant, moins la taxation sur les intérêts. Lisez attentivement les clauses du contrat pour vous assurer qu’un rachat soit possible.

L’avis de Groupe Vaillance conseil sur les comparateurs en ligne

Si vous souhaitez rechercher un comparateur d’assurance vie sur internet, sachez que la plupart sont des sites à but commercial ont établis des partenariats avec des banques ou des sociétés d’assurance.

Afin de bien choisir son assurance vie, voici ce qu’il faut savoir:

En concordance avec vos projets, il faut déterminer quelle est la meilleure solution d’assurance vie : dans votre cas personnel le contrat qui “colle” le mieux à votre situation. En effet, un jeune actif préfèrera un contrat d’assurance vie pour épargner pour l’achat d’un appartement par exemple. Une personne ayant atteint la quarantaine pourra préparer sa retraite sur une assurance vie, avec des intérêts plus élevés qu’un autre contrat d’épargne dans sa banque. Un soixantenaire préparera sa succession tout en jouissant d’une caractéristique avantageuse de l’assurance vie : l’exonération de droits de successions.

Savez-vous quels sont les avantages principaux de l’assurance vie ?

L’assurance vie est un contrat avantageux car net d’impôts, hors droit de succession, net d’impôts sur les profits réalisés après la 8eme année.

L’assurance vie en ligne : un avis partagé

Le meilleur contrat d’assurance vie ne se trouve pas forcément le web. L’assurance vie en ligne vous permet en effet de rendre plus facile le processus de souscription néanmoins vous devez savoir les déconvenues que cela encourt (pas d’accompagnement par des professionnels, des frais bien souvent cachés (et surtout dans les contrats d’assurance vie dits « à frais zéro »).

Les comparatifs assurance vie en ligne et les contrats d’assurance vie à frais zéro peuvent s’avérer être des traquenards pour le consommateur.

Si vous souhaitez un conseil objectif, contactez un cabinet spécialisé en gestion de patrimoine réputé comme Groupe Vaillance Conseil ou Afer qui pourront surement vous aider.

Les avantages de la désignation d’un bénéficiaire d’une assurance-vie

Désigner un bénéficiaire n‘est pas à négliger à la signature d’un contrat d’assurance vie. Cela permet de choisir l’individu qui récupèrera, si l’épargnant décède, la somme versée sur le contrat. La qualification d’un bénéficiaire n’est pas obligatoirement nécessaire en revanche elle possède plusieurs avantages fiscaux et juridiques en vue de la cession de votre héritage.

Quel est l’intérêt de souscrire un contrat d’assurance-vie ?

La souscription d’un contrat d’assurance-vie a plusieurs avantages pour l’épargnant car avec une assurance-vie, l‘épargnant pourra au moment où il souhaite, retirer une partie ou l‘intégralité de ses capitaux avec une fiscalité dégressive selon la durée de placement. Les sommes versées mais également les intérêts sont imposables seulement si le souscripteur en retire une somme ou le montant total.
L’assurance vie s’apparente à une méthode d’épargne comprenant de nombreux atouts, détenant pourtant des règles de souscription. Celles-ci, souvent loin d’être simples doivent être connues par le souscripteur pour ainsi s’assurer que cette épargne corresponde bien à ses besoins.
Ainsi plusieurs points nécessitent d’être précisés :
-l’assurance vie représente un cout ;
-avant de signer son contrat d‘assurance, l’épargnant devra instantanément choisir où va être investi le capital ;
-en somme, il faudra à tout prix désigner l’héritier des bénéfices du contrat à la fin de sa vie pour jouir des avantages en termes de donation.

Assurance-vie : opter pour le contrat en euros

Comment seront investis les produits dans votre assurance-vie ? Que sera la productivité ? Un contrat en euros ne présente pas de danger pour l’assuré vu que les capitaux placés ne feront qu’accroitre et les produits appartiennent à l‘assuré.

Utiliser son assurance vie comme un compte rémunéré, c’est possible

L’assurance vie reste un investissement avec plusieurs fonctions qui va vous permettre de multiples possibilités de ce fait vous pourrez faire usage de votre épargne comme un compte classique. Lorsque votre contrat d’assurance dépasse les 8 ans, il vous sera possible de faire des paiements que vous retirerez cinq à six mois après sans taxation et, grand avantage, les fonds placés seront rémunérés.

Avantager sa famille avec l’assurance-vie

En fin de vie du souscripteur, le montant du contrat n’est pas soumis aux règles des droits de succession classiques. Les enfants du défunt vont profiter d’un abattement fiscal prévu par la loi, de 159 325 euros. Concernant le reste des bénéficiaires, les bénéfices en termes de fiscalité seront identiques pour les concubins, enfants et petits-enfants, frères et sœurs mais aussi pour les personnes sans lien de parenté avec l‘épargnant.

Avis Groupe Vaillance Conseil sur la garantie d’un contrat répondant à vos besoins

La souscription d’une assurance-vie se place sur la durée, avec les très nombreux contrats présentés sur le marché, l’épargnant peut s‘y perdre facilement. Il sera donc judicieux de choisir un contrat simple d’utilisation car la situation personnelle d’un individu est en perpétuelle changement et est en plus de cela imprédictible. Il existe des contrats à versements libres, l’épargnant paiera ses cotisations par rapport à ses ressources. Mais également les contrats où les retraits de capitaux sont libres, mais également les contrats offrant la possibilité à l‘assuré de disposer d‘une somme du contrat en avance.

Assurance-vie : les contrats multisupports

Le contrat en unités de compte est la garantie d‘un investissement de son épargne dans de multiples supports. Le contrat dispose d‘ un fond en euros, avec des bénéfices semblables au contrat en euros mais aussi des SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) qui seront placés sur les marchés financiers. En somme, pour un versement de capitaux, l’assuré est libre de verser son capital dans les placements et peut même déplacer ses fonds d‘un fonds de placement vers un autre. Les supports d’un contrat en unités de compte sont variés, il peut s’agir de parts d‘ OPCVM (Organismes de Placement Collectifs en Valeurs Mobilières), d’actions, d’obligations ou même SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobiliers).

Protéger son conjoint avec une assurance-vie

Pour avantager son partenaire pour un couple marié avec l’assurance-vie, il suffira tout simplement de le désigner comme étant l’héritier des bénéfices du contrat de premier rang. Une politique qui pourra être fortifiée, si chaque époux souscrit une assurance-vie et nomme son époux comme la personne qui recevra les capitaux. En fin de vie de l‘assuré les fonds sont donnés à l‘époux non mort en profitant du cadre fiscal de l’assurance-vie.

Les vérifications d’usages de souscription d’une assurance-vie

Le total des frais à la souscription : Les frais sont parfois pesant sur la productivité d’un contrat d’assurance-vie, un maximum de 3,5 % représente un seuil à ne pas excéder par les compagnies. Les frais de gestion sont retirés en fin d‘année sur le montant total des capitaux.

Les performances du contrat : L’assurance vie est un placement à long terme, il faut donc vérifier les compétences du contrat.

La durée du contrat : Il y a des contrats limités dans le temps, des contrats sans date de sortie (contrats à durée viagère) ainsi que des contrats avec une durée fixée par le souscripteur (généralement 8 ans). Il est fortement recommandé de prendre un contrat sans date de sortie.

Assurance-vie: point sur les cotisations

Les cotisations de l’assurance-vie représentent les capitaux versés par le souscripteur, elles seront établies en fonction du contrat, il faut choisir entre trois contrats :

-à prime unique, le souscripteur rajoutera une prime dans le contrat, cette cotisation est clôturée, l‘épargnant ne disposera pas du droit de rajouter une cotisation.

-à primes périodiques, l‘épargnant versera des sommes dans le respect des dates (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels) qui possèderont un montant identique.

-à versements libres, il sera possible pour l’assuré de cotiser comme il le souhaite, puisqu’il n’est pas obligé de faire des versements. Avec ce contrat, l’assuré n’a pas de pénalités s‘il ne s‘acquitte pas à la date fixée de sa cotisation.