Le meilleur job de France a trouvé sa lauréate ...

Contacter Commenter Site Web

Le meilleur job de France : et le gagnant est…

Charlotte Terris, heureuse lauréate du concours

« Il ne peut y en avoir qu’un… ». Sur les 3000 candidats en lice dans la course au meilleur job de France, Facejobb a rendu son verdict suite aux entretiens finaux qui se sont déroulés hier à Paris. C’est Charlotte Terris qui a été choisie pour être la nouvelle ambassadrice de la marque.

Que l’aventure commence…

Obtenir le meilleur job de France, cela en a fait rêver plus d’un. Il y avait de quoi. L’offre était pour le moins alléchante : une mission d’un mois tous frais payés dans la ville de Nice, à la rencontre des personnalités locales et des acteurs RHs des entreprises de la région, et partagée avec les internautes. Le but ? Promouvoir le Made in France et favoriser l’emploi et le recrutement des TPEs et PMEs locales.

Le rêve vient de devenir réalité pour Charlotte Terris, jeune Aveyronnaise de 27 ans : « Quand j’ai vu l’annonce, je me suis dit que c’était fait pour moi. Alors j’ai tenté ma chance. Cette offre j’aurais pu l’écrire tant elle représentait tout ce que j’aime et ai envie de faire ».

Une motivation qui a payé.

C’est depuis Cuba, alors en trek, que Charlotte a envoyé sa vidéo de candidature, réalisée avec les moyens du bord. Son dynamisme et sa personnalité ont achevé de convaincre les recruteurs lors des entretiens finaux à Paris le 7 août. Sur les 3000 candidats à s’être présentés, dix y ont été convoqués, puis 3 présélectionnés, pour finalement n’en retenir qu’une… Lors des épreuves, Charlotte a su montrer son esprit communicatif et proche des gens. Enthousiaste et curieuse de nature, elle a provoqué un coup de cœur général chez les recruteurs.

Charlotte devient donc l’image de Facejobb

Elle devra incarner ses valeurs : innovation, transparence, implication, connexion et cohésion. En étant soi même tout simplement. Un aspect non négligeable pour son fondateur Feyz Balkan qui souhaite par son entreprise réinstaurer des valeurs humaines et saines. Les candidats non retenus après les entretiens ont d’ailleurs chacun eu droit à un appel individuel détaillé leur expliquant la raison.

Derrière cette campagne de recrutement nationale se cache une plateforme fraîchement lancée en 2012 et qui se veut donc résolument tournée vers l’humain, Facejobb. Son concept ? Une approche du processus de recrutement par les compétences des individus, avec à l’appui des présentations vidéos des candidats et recruteurs. Une façon, à l’instar de ce concours, d’envisager l’Emploi et le recrutement, autrement.

Charlotte Terris décroche meilleur France !