Erreur médicale ou infection nosocomiale: un témoignage inquiétant

Contacter Commenter Site Web

Chirurgien arrogant, corps médical indifférent. Les témoignages de l’enfer vécu d’un patient restés lettre morte

Depuis que Benjamin a franchi les portes d’un hôpital “région de Liège ” en Belgique , et croisé un chirurgien sans dignité , que le cauchemar a commencé ….Suite à une implantation de pacemaker infecté causal d’une endocardite à staphylocoque doré jusqu’à la septicémie que le calvaire commença pour Benjamin . Malgré les explications que Benjamin transmettait , le chirurgien faisait la sourde oreille , son manque de communication à faillit coûter la vie de Benjamin . Après plusieurs tentatives de demandes pour obtenir l’ablation de ce pacemaker que le chirurgien au lieu de soigner Benjamin , il le fit retourner chez lui ” sans doute peur que Benjamin décède à l’hôpital ” .

Chez lui Benjamin , ne se sentait pas en sécurité, et de plus le pacemaker bougeait dans tous les sens, il y avait un gigantesque hématome , des pics de fièvres ….l’angoisse assurée .

Après plusieurs tentatives téléphoniques au chirurgien et que celui-ci se montrait arrogant, peu rassurant, pas assez communicatif, conseillait d’appliquer de la glace, de prendre un effervescent…que Benjamin fit appel aux urgences , il fut pris en charge et conduit rapidement à l’hôpital, un autre chirurgien c’est occupé de Benjamin et a ôté directement le pacemaker.

Six mois d’hospitalisation furent nécessaires pour la “guérison” de Benjamin…

Benjamin fit assigner l’hôpital avec le conseil de son avocat…trois ans de procédure…de souffrances physiques , morales, psychologiques…avec une communication scientifique….que les conclusions des experts et assureurs du chirurgien sont émissent…Ce serait de ma faute…fallait pas être malade, Benjamin est désemparé, déçu, l’ incompréhension total, le dégoût…

Alors que faire face à de tels actes, à une telle injustice , l’hôpital depuis a adopté des liquides désinfectants, l’hygiène semble activer, le chirurgien rie en se camouflant derrière sa tour d’ivoire, et peut importe si la Belgique reste un des pays européen à ne pas avoir appliqué un fond d’indemnisation aux victime avec plus de dignité, de justice propre, et de pouvoirs pour le citoyen…

Benjamin a voulu porter à votre connaissance chers médias, chers Ministres, chers citoyens…son vécu de souffrances, ou tout a basculé pour lui “métier, famille, amis, sport, activités, etc….” et surtout pour un indépendant “les moyens financiers”….Merci à toutes celles et tous ceux qui auront pris 50 secondes pour lire ce résumé d’enfer et que l’an 10 fera changer la donne .

fantazin@hotmail.com .

Un commentaire à “Erreur médicale ou infection nosocomiale: un témoignage inquiétant” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Bonjour,
    moi aussi, j’ai subi une erreur médicale, la solution est d’en parler dans les medias ou à la tele car pour moi sans ressources la justice francaise n’a rien fait, pire ils se sont moqués de moi. Cathy