Grève SNCF avril 2010: une association d’usagers active en Région Bourgogne

Contacter Commenter

Association usagers SNCF

Fédération Active des Usagers et Voyageurs de Bourgogne, demande au Conseil Régional de Bourgogne d’indemniser les usagers

Grève Avril 2010, la Sncf fait un geste commercial ! Et le Conseil Régional de Bourgogne alors ? Il se doit d’après la convention de reverser les pénalités aux usagers !q Deux jours après la fin de la grève, la Sncf annonçait aux associations de défense des usagers qu’un geste commercial était en train de se mettre place suite aux difficultés rencontrées pas les voyageurs durant ces 16 jours consécutifs. « Cette grève est un motif qui ne relève pas d’un cas de  force majeure » mentionne Maryse Colle directrice de lignes Bourgogne Nord suite à notre demande par courriel. « Elle est fondée sur des revendications internes à l’entreprise. L’offre non réalisée fera l’objet de pénalités que nous payerons à la Région Bourgogne comme la convention d’exploitation le prévoit […] La Loi n°2007-1224 du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs prévoit que nous indemnisions les clients si le plan de transport adapté annoncé n’a pas été respecté. Dans le cas du mouvement social du mois d’avril, cela n’a pas été le cas puisque nous avons fait circuler les trains prévus et annoncés ». Et pour conclure, Maryse Colle ajoute « Nous avons malgré tout décidé, à titre commercial, d’indemniser les clients sur fonds propres pour tenir compte de la gêne occasionnée durant la grève ». En effet, sous certaines conditions, 25% de réduction sont annoncées lors de votre prochain renouvellement d’abonnement. Adressez-vous à votre gare pour plus de renseignements. qCôté clients et voyageurs, le son de cloche est un peu différent. L’enquête en sortie de grève, menée par la FAUV auprès de 58 usagers Bourgogne Nord et Bourgogne Sud la semaine dernière, révèle « un service minimum annoncé mais pas souvent à l’heure : de nombreux Ter sont partis et arrivés en retard, entre 20 à 40 minutes en moyenne » « une indemnisation insuffisante au regard des dommages collatéraux occasionnés » « une durée de mouvement mal vécue par les usagers » et « l’accès à l’information plus ou moins bien gérée selon les gares ». Durant ces 16 jours de grève, la FAUV est intervenue sur plusieurs médias pour interpeller aussi bien le Conseil Régional de Bourgogne que le Gouvernement.

Lors de l’une de nos interventions, François Patriat, le président du Conseil Régional de Bourgogne, a répondu que nous avions bien fait de la saisir et qu’il assignera des pénalités au transporteur Sncf en fonction du nombre de Ter supprimés. La FAUV, au nom de ses adhérents, rappelle au Conseil Régional de Bourgogne, que ses indemnités devront avant tout, et en priorité donc, être reversées aux usagers comme le prévoie la convention qui lie la Sncf Ter à l’Autorité Organisatrice. Cette somme, cumulée au geste commercial de la Sncf, devrait permettre ainsi à chaque client abonné d’être ainsi indemnisé à la hauteur des 50% que nous réclamons. Enfin, pour ceux qui ont engendrés des frais supplémentaires, malgré le service minimum, ils sont en droit d’en demander le remboursement. Sur ce sujet, la FAUV assistera ses adhérents dans les démarches administratives.

Grève SNCF avril 2010 association d’usagers active Région Bourgogne

Participez en postant un commentaire à “Grève SNCF avril 2010: une association d’usagers active en Région Bourgogne” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Ligne Limoges-Lille- avril 2010 - on économise longtemps et claquons +de 200 euros pour se payer le luxe d’un voyage en TGV 2 eme cl Prem’s avec notre fille qui n’a jamais pu prendre le train à 14 ans - aller impecc - retour : grèves - bloqués à Paris - engendre plein de frais supp comme le métro et le taxi à Limoges (cause très tard plus de bus) très cher env 60 euros - réclamation à la sncf et 30 euros de remboursé - ridicule - grâce au personnel sncf nous prendrons plus jamais le train, ma fille de 14 ans a découvert le train et son système ringard de grève - toujours la voiture et grâce à eux nous polluerons un peu plus. Bravo les écolos personnels sncf. Ils me font vomir.
    Je n’enrichirais plus jamais des fonctionnaires les plus privilégiés qui crachent dans la soupe, et qui se les roulent à la moindre difficulté.