Une écriture secrète dans les textes de Nostradamus découverte dans le Var

Contacter Commenter Site Web
Une écriture dissimulée dans les textes du célèbre voyant de Salon-de-Provence Nostradamus, a été découvert dans le Var, Trente-cinq années d'études ont été nécessaire afin de comprendre cette expression.

Le secret de Nostradamus a été découvert dans le Var

Une écriture secrète était dissimulée au vu et au su de tous, cette écriture était en même temps un langage et un cryptage, comportant des lois similaires à notre orthographe actuelle.

La première centurie de Nostradamus s’assemble afin de donner un texte illisible en apparence.

Nostradamus indique dans ce texte la fin tragique de Louis XVI et celle de Napoléon dont le nom sera écrit correctement, le nom du roi Louis XVI sera écrit plus subtilement.

Ce sera la preuve principale du don de voyance de Nostradamus annonçant cet événement 230 ans après sa disparition, ce paragraphe représentera le cours d’enseignement permettant de comprendre que cette écriture existe, de plus elle permet de lire les quatrains indépendamment les uns des autres.

Bon nombre de lecteur désireront connaître le principe simple de l’élaboration de ce texte, les hommes de lettres seront surpris de cette conception qui ouvre la porte à une seconde littérature restée dans l’anonymat pendant près de cinq siècles.

Aucune erreur n’est possible, cette composition est nominative, de plus elle indique que le sens de la clé est mis.

Trente-cinq années de travaux pour comprendre le schéma de la pensée de l’auteur des centuries.

Les quatrains possèdent une seconde lecture, instruite par le grand texte en prose, tous les éléments de compréhension sont contenus dans les premières pages de ces textes presque illisibles.

Tous les textes contiennent des formules d’encouragement, pendant les trente-cinq années de mise à jour, des événements ont été prédits par Nostradamus, ceux-ci se sont réalisés afin de démontrer que cette écriture n’est pas une rêverie, ou la folie d’un homme.

J’étais certain que cet homme avait laissé autre chose de bien plus subtile.

Pour moi il était certain que cet homme avait laissé quelque chose de bien plus subtil que le texte apparent de son livre, je n’ai aucun mérite, car le chemin était jalonné, il suffisait d’avoir une autre conception de lecture et d’écriture, en d’autres termes réapprendre autrement, redevenir inculte de langue et de l’écriture française.

Se plier aux exigences de l’auteur des centuries, écouter la moindre phrase du début de son livre et le miracle avec le temps s’est produit.

Le pseudonyme, la lettre à son fils César et les vingt-deux premiers quatrains représentaient la clé de lecture.

Le texte découvert est gigantesque, il représente un million de mots, ce chiffre est indiqué dans la ligne neuf de la prose, où sont inscrits Napoléon et Louis XVI ainsi que les premières nominations.

La prose représente cent quatrains en  largeur, et sept centuries de hauteur, tout cela réduit en pied poétique.

Voici mes coordonnées :

Bouvier Patrick 1 rue de l’église à Camps la Source 83170

Mon mail d’auteur :

  • fedim@gmx.fr

Toutes les analyses sont inscrites sur le site dédié à cette découverte et disponible pour tous.

http://www.nostradamusbp.fr

Des articles pour les quotidiens sont à la disposition des journalistes dans une partie non publique de mon site sur simple demande je vous communique le lien.

Mon numéro de téléphone sera le 04 89 11 11 45