Pourquoi investir en EHPAD en 2012 ?

Contacter Commenter Site Web Page Web

EHPAD : un placement anti crise

A l’opposé de beaucoup de placement, en immobilier ou en gestion d’actifs, l’EHPAD est un bon placement anti-crise. La demande étant supérieure à l’offre, le marché de l’EHPAD ne ressent pas la crise. Le manque de lits en France, dans ce genre de structure est non négligeable. Seul 5000 lits sont produits pour une demande évaluée à 15 000 lits.

Comparaison avec les autres placements

Par rapport aux investissements Scellier, les placements en EHPAD présentent moins de risque. Effet, en tant qu’investisseur, vous concluez un bail commercial avec un gestionnaire sur une période pouvant aller de 9 à 12 ans, vous n’avez pas à vous inquiéter des non-paiements des loyers durant la durée de la location. Il faut signaler que l’élément déterminant, c’est la qualité de la société de gestion de l’EHPAD. Si elle est de qualité, investir en EHPAD s’avère être moins risqué que les autres placements immobiliers.
De même, en guise de garantie supplémentaire, l’Etat encadre ce placement. Par rapport aux investissements similaires en LMNP ou LMP, l’investissement en EHPAD est plus rentable et moins aventureux. En effet, pour les résidences touristiques, il peut y avoir des périodes creuses où les locations se font rares. Quant aux résidences d’affaires, la confrontation des budgets de placements les expose en période de crise. Mais surtout, du fait de la concurrence très importante dans les autres domaines, on risque de tomber sous le piège de la saturation locale. En EHPAD, c’est impossible. L’agrément du préfet est indispensable  pour construire un EHPAD.

Les avantages du placement en EHPAD

  • La loi Bouvard  donne la possibilité de réduire votre impôt.  En effet, il offre une déduction de 11% de votre investissement sur 9ans. Vous pourrez économiser jusqu’à  33 000 euros
  • Le marché de l’EHPAD est organisé par l’Etat. Comme nous l’avons souligné plus haut, l’autorisation préfectorale est requise, donc les saturations locales sont évitées et les risque de la baisse du taux d’occupation.
    Comme un professionnel, vous pourrez  récupérer la TVA peu de temps après  la délivrance du bien.
  • Le bail commercial s’avère être très protecteur, les risques sont minimes car ils sont supporté par l’ensemble du réseau de votre gestionnaire et pas seulement par le bien. Il faut, tout de même s’assurer que vous avez un bon gestionnaire qui avec une bonne assise financière.
  • La rentabilité locative, de l’ordre de 4,5% net/ht et 2,5% brut pour les fonds euros, est très attrayante.