Étude sur la qualité des textes réalisée auprès de 100 moyennes entreprises allemandes

Contacter Commenter Site Web Page Web

Étude sur la qualité des textes réalisée auprès de 100 moyennes entreprises allemandes :
Plus de 70 pour cent de toutes les traductions contrôlées sont erronées

(Mannheim, octobre 2016) Plus de 70 pour cent de tous les textes traduits de moyennes entreprises allemandes présentent de graves insuffisances de qualité - tel est le résultat d’une étude que la société flexword Translators & Consultants vient d’achever. Le fournisseur de services linguistiques dont le siège est sis à Mannheim a contrôlé, entre mars et juillet 2016, des textes de référence classiques tels que rapports de gestion, catalogues de produits, sites Internet ou communiqués de presse de 100 moyennes entreprises implantées entre Stuttgart et Hambourg et les a évalués dans différentes catégories : la grammaire, syntaxe et orthographe comprises, la sémantique, la cohésion lexicale et la phraséologie correcte, le style, la terminologie spécifique et le registre de langue (jargon des spécialistes) ainsi que les fautes d’inattention, les fautes de frappe et les erreurs de composition. Dans ce contexte, des traductions des langues principales que sont l’anglais, le français, l’italien et l’espagnol ont été analysées. Goranka Miš-?ak, fondatrice et directrice de flexword précise : « Le résultat nous a beaucoup surpris. Cela montre qu’une grande partie des entreprises agissant à l’échelle internationale ne répond pas aux exigences de la mondialisation, pour le moins au niveau de la communication ou ne lui accorde pas la valeur qu’elle mérite. Les erreurs de traduction ne constituent pas uniquement un mauvais style et un aspect négatif pour l’image de marque - elles peuvent également avoir des conséquences dangereuses et importantes sur le plan juridique, notamment en ce qui concerne les rapports de gestion et les notices d’utilisation. »

Une équipe de locuteurs natifs et de traducteurs professionnels de flexword a réalisé l’enquête au cours du 2ème trimestre 2016, selon des méthodes scientifiques dans le cadre d’un travail d’analyse consciencieux. 100 moyennes entreprises issues des secteurs les plus divers, de A comme automobile à Z comme zoologie en passant par M comme mobilier, et opérant au niveau international et de ce fait multilingue ont été sélectionnées. Deux extraits de texte de 2.000 à 10.000 caractères ont ensuite été sélectionnés et vérifiés selon les critères établis. Goranka Miš-?ak précise : « Nous avons semé des embûches classiques afin d’obtenir une image neutre et significative. Au final, 72 pour cent n’ont pas réussi le test. »

Pas de locuteurs natifs et des erreurs factuelles
Le taux de fautes d’inattention, de frappe et de dites erreurs de composition s’est avéré particulièrement important. Tous les extraits de texte non satisfaisants comprenaient ce type d’erreurs qui n’ont certes généralement pas d’impacts majeurs, mais traduisent un manque de vigilance sur le plan linguistique. Goranka Miš-?ak ajoute : « De telles fautes soi-disant anodines peuvent se produire, mais nuisent fortement à l’image de marque lorsqu’elles sont accumulées et sont souvent en contradiction absolue avec la philosophie et l’ambition de ces entreprises d’envergure mondiale. » Selon flexword, de telles « errors » sont généralement l’indice de traductions imprécises réalisées par des prestataires de services soumis à des pressions de temps et de coût, qui font preuve de standards de qualité minimes, voire inexistants. La proportion de traductions présentant des lacunes linguistiques était un peu moins importante, mais au final tout autant effrayante. Celles-ci ont été retrouvées dans 91 pour cent des extraits de texte insatisfaisants. Constatation frappante : Il était manifeste, notamment en anglais et en français, que les traductions n’avaient pas été effectuées par des locuteurs natifs. De telles erreurs sont souvent dues aussi à l’utilisation indifférenciée d’outils de traduction automatique qui facilitent certes désormais la tâche mais qui, en cas d’utilisation incorrecte et sans recours à des traducteurs expérimentés ont pour conséquence des lacunes linguistiques flagrantes et des dénaturations du contenu.

Les contresens, le type le plus grave d’erreurs
Le type d’erreurs le plus lourd de conséquences a été également diagnostiqué dans 79 pour cent de tous les textes jugés insuffisants : Des contresens ou des lacunes dans le langage technique (registre). Dans ce dernier cas, il s’agit d’erreurs qui résultent d’une traduction erronée d’une terminologie établie, comme celles par exemple du domaine financier. Ces éléments de texte requièrent non seulement la compétence dans la langue maternelle, mais également des connaissances spécialisées. Goranka Miš-?ak précise : « De telles erreurs sont typiques de traductions effectuées par des profanes. Elles ne sautent pas aux yeux au premier abord, mais peuvent avoir des conséquences fatales, par exemple lorsque des clauses contractuelles complexes n’ont pas été correctement interprétées ou que les propriétés du produit sont tout simplement incorrectement définies. Confier de tels travaux à des prestataires de services de traduction certifiés qui garantissent des standards de qualité élevés, qui font exclusivement appel à des traducteurs qui traduisent dans leur langue maternelle et à des experts pour les textes spéciaux aident à éliminer de telles erreurs. »

D’excellents textes également
Nonobstant tous ces résultats négatifs, le test a néanmoins révélé des points positifs. Car cela signifie aussi que près d’un tiers de toutes les traductions ont été mises en œuvre impeccablement et correctement. Goranka Miš-?ak précise : « Le niveau de qualité des textes retenus et approuvés nous a totalement convaincu et montre qu’ils ont été traités par des experts. Nous avons nous-mêmes constaté que des grandes PME notamment découvrent aujourd’hui combien des textes d’une qualité irréprochable sont importants pour un acteur au niveau de la scène internationale. Malheureusement, nombreuses sont celles qui doivent encore combler des lacunes en la matière. »

flexword Translators & Consultants, dont le siège social est sis à Mannheim, fait partie des fournisseurs de services linguistiques professionnels leaders en Allemagne et a été fondée en 1992 par la traductrice diplômée Goranka Miš-?ak. Outre le site de Mannheim, l’entreprise possède également des agences au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Serbie et a été l’un des premiers fournisseurs à obtenir la certification DIN EN 15038. flexword est ainsi considérée aujourd’hui comme le fournisseur leader de prestations de services linguistiques de qualité.

À propos de flexword Translators & Consultants :
flexword Translators & Consultants, société sise à Mannheim, dans le Bade-Wurtemberg, est l’un des princi-paux prestataires de services linguistiques d’Allemagne. Elle est dirigée par Goranka Miš-?ak, elle-même traductrice diplômée, qui a fondé l’entreprise en 1992. Quel que soit le volume, le nombre de langues, les délais généreux ou express, voire le service de nuit rapide des projets commandés, flexword ne cesse de convaincre plus de 1 000 clients, en tant que prestataire intégral ou en tant que prestataire de traductions, qui est sa première compétence. Sa position de précurseur dans le domaine de la traduction lui a permis d’être certifié conformément à la norme EN 15038. flexword est ainsi l’un des principaux prestataires de services linguistiques de qualité. L’exercice 2015 vit l’entreprise, qui est membre de la Chambre de commerce britannique et organisme chargé de formation pour la Chambre du commerce et de l’industrie de la région Rhein-Neckar, pousuivre sa croissance sans faiblir : flexword a augmenté son chiffre d’affaires de 62 % et a agrandi son équipe de base. Le plus gros prestataire de services de traduction du Bade-Wurtembergs emploie 33 salariés au total et dispose d’un réseau global d’environ 8 000 traducteurs et relecteurs aux excellentes qualifications. C’est pourquoi flexword est en mesure d’offrir des traductions de locuteurs natifs diplômés disposant de longues années d’expérience. Depuis plus de 20 ans, flexword ne cesse d’être synonyme de traductions d’excellente qualité, de traitement professionnel des commandes, d’engagement envers et pour le client, de flexibilité et de respect des délais.