Les ultrasons, une arme efficace contre la cellulite

Contacter Commenter Site Web
La liposculpture se pratique maintenant par ultrasons. Cette technique nouvelle permet une réduction des graisses importante par voie externe.

Liposculpture et ultrasons: votre cellulite n’y résistera pas

Notre mode de vie sédentaire, le manque d’activité, une alimentation souvent riche en lipides poussent notre corps à accumuler les graisses. Jour après jour, nos adipocytes, ces cellules chargées de stocker les lipides, ont tendance à s’hypertrophier. Les adipocytes peuvent augmenter jusqu’à 50 fois leur volume initial et, ce que l’on sait moins, ces cellules peuvent aussi se multiplier par division cellulaire pour accumuler toujours plus de lipides. Ainsi se forment peu à peu ces vilains bourrelets de graisse qui nous désolent tant lorsque nous passons devant un miroir.

La liposuccion une opération efficace, mais pas sans danger.

Cette accumulation lipidique n’est pas une fatalité. Des méthodes existent pour lutter contre ces graisses en excès. La plus connue, et surement la plus efficace jusqu’à maintenant, est la liposuccion. Cette technique est considérée comme la méthode de référence en matière de réduction des graisses et permet de réaliser une véritable sculpture de la silhouette : on parle alors de liposculpture. Mais, si la liposuccion est efficace, il faut savoir que cette opération n’est pas sans danger. Une liposuccion se réalise sous anesthésie (générale ou locale), c’est une technique invasive et elle présente donc tous les risques liés à ce type d’opération : risque anesthésique et risque d’infection des tissus.

Les ultrasons révolutionnent la liposculpture.

L’utilisation des ultrasons en médecine est devenue courante, l’exemple le plus connu est l’utilisation des ultrasons pour réduire les calculs rénaux, que les ultrasons sont capables de fragmenter pour être éliminés par voie urinaire. Depuis maintenant deux ans, une technique équivalente est disponible pour réaliser une liposculpture par ultrasons. Cette technique de liposculpture consiste à focaliser sur les adipocytes des ultrasons à haute fréquence et haute énergie. Ceux-ci ont alors un effet de cisaillement sur les parois des adipocytes ainsi qu’un effet de thermocoagulation. Cette méthode provoque la destruction des cellules stockant les lipides et les débris cellulaires sont alors éliminés progressivement par les voies naturelles. L’immense avantage de cette méthode est d’être totalement externe et de ne nécessiter aucune anesthésie (ni locale, ni générale). Le risque opératoire est donc considérablement réduit et les seuls effets secondaires constatés sont un léger oedème dans la zone traitée, ainsi que quelques ecchymoses qui disparaissent sous 2 à 4 jours. De plus, cette technique n’entraine aucune éviction sociale : le patient est en mesure de reprendre une activité normale immédiatement après le traitement.

Ce type de liposculpture a été mise au point aux États-Unis où elle est utilisée couramment depuis 2007 sous le nom de procédé Liposonix. Cette technologie bénéficie de 9 années de mise au point et son domaine de sécurité est parfaitement maîtrisé. En France, le procédé Liposonix est encore peu connu, son implantation étant récente : les premiers centres de soins esthétiques ont été équipés de ce procédé depuis fin 2008 seulement.

Une liposculpture durable et sans danger.

Comment se déroule une liposculpture par ultrasons ? Tout d’abord, un examen médical est réalisé pour s’assurer qu’il n’y a pas incompatibilité avec le traitement (poids excessif, diabète, maladie cardiaque, traitement avec des fluidifiants sanguins, peau manquant de tonicité, etc.). Cet examen permettra en même temps de déterminer la zone à traiter. Le traitement proprement dit (car le traitement est unique) commencera par un marquage de la zone à traiter, puis le praticien va promener sur cette zone le transducteur qui émet les ultrasons. On estime qu’à chaque passage du transducteur ce sont environ 5 mm d’adipocytes qui sont détruits en épaisseur. Suivant la zone à traiter, la liposculpture peut durer de 30 minutes à deux heures. Durant cette séance, le patient ressent des picotements, des fourmillements, une sensation de chaleur et une légère douleur. Quelques effets secondaires sont constatés : oedème léger et ecchymoses qui disparaissent en deux à quatre jours.

Les résultats ne sont pas visibles immédiatement, il faut laisser le temps à l’organisme de mettre en place une réaction cicatricielle qui élimine les débris cellulaires. Les résultats définitifs sont obtenus en général au bout de douze semaines après le traitement. On constate alors une réduction de 4 à 5 cm du tour de taille. Les études menées aux États-Unis montrent que la réduction de tour de taille peut aller de 2 cm à 12 cm selon les cas et 90 % des patients interrogés se sont déclarés très satisfaits du traitement.

Les résultats obtenus sont définitifs, en effet les adipocytes détruits ne peuvent plus se reformer.

Les ultrasons, une technique de liposculpture d’avenir.

La liposculpture par ultrasons est promise à un bel avenir. Sa facilité de mise en oeuvre par voie totalement externe, son absence de risque opératoire, la non-nécessité d’un arrêt maladie et enfin des résultats tout à fait impressionnants en font la méthode d’avenir pour la réduction des graisses. Gageons que cette technique deviendra la méthode de référence dans un avenir très proche.

A propos :

Centre de liposculpture par ultrasons d’Aquitaine.

www.liposculpture-ultrason.com

Un commentaire à “Les ultrasons, une arme efficace contre la cellulite” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. bonjour, je suis bien interessée pas la lipocavitation mais je me pose des questions. voila j’ai de la graisse au niveau des cuisses (des faces), des mollets et des bras que je veux enlever définitivement en utilisant la méthode d’ultrasons mais en utilisant cette methode es ce qu’il est nécessaire d’etre sous régime même apres le traitement, la graisse partira t’elle définitivement. je pèse 55kg avec 1m56 et j’ai 27ans. merci de me répondre svp. j’ai envie de le faire avant les fêtes.