Bébé francais de 19 mois retenu au Sénégal

Contacter Commenter

Voici en copie un mail envoyé ce jour au defenseur des droits relatant l’histoire DRAMATIQUE de mon fils de 19 mois, Amaury, retenu par sa mère au Sénégal….(sachant que celle-ci n a rien à voir avec ce pays puisqu’elle est francaise de souche)

Bonjour

Je viens vers vous aujourd’hui afin de vous alerter d’une situation très alarmante concernant mon fils de 19 mois : Amaury.

Celui ci est né à Poissy le 3 janvier 2013, sa mère et moi sommes Français d’origine.

Je l’ai reconnu bien entendu malgré le fait que non fussions séparés au moment de la naissance et que la grossesse me fut cachée.

Je suis de Reims, la mère de mon fils vivait en Yvelines jusqu en juillet 2013 et je pouvais voir mon petit garçon seulement quelques heures par semaine, sa mère ne voulant pas me laisser plus……..situation pas évidente mais le but était d’essayer de bien faire pour lui et donc d’apaiser les conflits avec elle….

De négociations en négociations elle ne voulait pas du tout que je prenne mon petit avec moi et je saisi donc en juin 2013 le JAF de Versailles.

Voyant l’assignation elle partit frauduleusement se réfugier chez sa mère à Cannes et m’envoya un recommandé mi août 2013 ( après ne m’avoir donné aucune nouvelle de mon bébé pendant 45 jours) m’expliquant qu’elle vivait désormais à Cannes.

Déménagement frauduleux.

Je décide donc d’aller à Cannes tenter de voir mon garçon car elle me proposait de venir le voir 1 dimanche sur 2 de 14h à 17 h ( précisons que de Reims à Cannes il y a 1000km)…..Chose inacceptable bien sur…..

3 semaines, je descend 3 fois, je supplie sur la dernière qu’elle me laisse enfin voir mon bébé ce qu’elle organise au milieu d un bar ou je me suis vu encerclé par 2 malabars de ces amis ( elle est picarde mais a vécu à Cannes de nombreuses années avant et donc connaît des gens la bas)

Cette 3e fois je décide de prendre mon fils et de partir avec sachant qu’aucun jugement n’était rendu j’avais autant le droit qu’elle d avoir mon petit…..

La police m’arrêta presque aussitôt, audition faite le commissaire général de Cannes décide de me laisser repartir avec mon fils après que nous ayons trouvé devant un de ces policiers un accord correct visant à me laisser prendre Amaury plusieurs jours, plusieurs fois avant le jugement (qui fut déplacé à Grasse du fait du déménagement de sa mère)

Je décide ce jour la, bêtement, de laisser Amaury à sa mère (il était 19h30 et il n’avait ni mangé, ni bu, ni dormi depuis quelques heures donc je voulais faire bien pour lui) et de revenir le jeudi d’après le prendre comme convenu dans l’accord que nous venions de signer devant la police….

Le jeudi d’après j’arrive billet d avion en poche chercher mon garçon, je sonne et sa mère m’ouvre m’expliquant qu elle ne sait pas où est sa fille……

Nous sommes en septembre 2013, plus aucune nouvelle de mon garçon jusqu’en décembre 2013 ( l’avocate de madame ayant tactiquement demandé un report d’audience au tribunal sans réelle raison, qui lui a été accordé par “tradition” dixit le juge)

Mi décembre donc j’apprend enfin où habitent mon petit garçon et sa mère : au Sénégal !!!!

Le jugement que j’ai vécu ensuite est un ersatz de justice, le juge ne considérant pas l’exclusion parentale, l’éloignement géographique volontaire énorme ou l’enlèvement parental international…….considérant qu’elle était une bonne mère car le carnet de santé était bien à jour….!?!

Le verdict tombe en janvier : 300 euros de pension ( je payais depuis la naissance d Amaury déjà), l’autorité parentale commune (elle la bafoue de toute façon) et Amaury chez moi entre le 15 juillet et le 30 août, les lundi, mercredis et samedis de 10h à 18h !!!!????

Précisons que je suis un non violent convaincu, jamais de condamnation en rien et entrepreneur embauchant 10 personnes……..pas un paria de la société ou autre malfrat !

Ce juge décide donc de piétiner la loi et le droit en m’accordant 0.90% du temps de vie de mon fils….

L’appel à Aix en Provence en mars, toujours aucune nouvelle de mon garçon, toujours que de l’inquiétude, du manque et de l’incompréhension ainsi qu’une colère toujours plus intense contre la justice ……

Jugement d’appel où il me semble être correctement écouté, la mère de mon fils n’est pas présente, le juge considère qu elle est partie au Sénégal pour cause de travail et qu’il lui est sans doute plus facile de vivre la bas avec 1200 euro par mois plutôt que sur la cote d azur ( ou elle gagnait 1800 euro /mois)…..je crois rêver devant de tels discours……

Verdict de mai : 1 mois entier d hébergement en juillet + 1 semaine en décembre, 250 e de pension , et…..c’est tout….

Mes demandes de médiations ? balayées…. Mes demandes de résidences alternées longues ( comme le préconisent aujourd’hui les pedopsy) balayées…… Mes demandes de reconnaître le flagrant éloignement géographique ? n en parlons pas!……

Je pars au Sénégal accompagné de ma mère mi juin…

Rencontre mon ex et temporise, obtient une promesse d’accord visant à me laisser Amaury 6X15 jours répartis dans l’année ( soit 3 mois) et je vois mon fils, enfin après 10 mois sans nouvelles pendant 2 petites heures….!

Rentré en France l’avocate d’en face joue la montre, aucun accord rédigé n’arrive avant juillet et la garde accordée par le juge, le 1er juillet elle ne se présente pas non plus chez moi comme convenu alors que j’ai payé le billet d’avion comme prévu dans le jugement….

Quelques aller retour de mail entre avocats s’organisent, l avocate d’en face m expliquant qu’elle m’amènera mon fils la semaine du 11 août 2014, mais qu’elle me l’amènera le matin et repartira avec lui le soir en restant avec nous tout le temps : inacceptable à nouveau….mais finalement je dis oui préférant voir mon fils plutôt que de lutter encore contre cette mère aux soucis psychologiques évidents……

11 août : personne……

Échange de mail, elle m’explique que comme rien n’est signé elle reste au Sénégal……..

Nouvelle meurtrissure……

Audience au pénal pour non présentation d’enfant à Reims fin novembre……Pendant ce temps mon fils grandit dans un pays du tiers monde alors qu il a la chance d’être français et d’avoir une famille qui l’attend ici !!……
Voila donc pourquoi je vous écris…….

Elle bafoue l’autorité parentale….
Elle bafoue le jugement….
Elle bafoue la loi Et surtout elle bafoue les droits de l’enfant dont vous êtes la défenderesse !!

Il a le droit absolu de connaître et voir sa famille régulièrement…..et depuis sa naissance il ne tourne autour que de sa mère fuyarde et exclusive souffrant d’un syndrome de Médée très poussé…..

Il habite aujourd’hui un pays du tiers monde qui voit ses frontières chatouillées par des virus tueurs ( Ebola) et son territoire intérieur pourri de maladies tropicales tuant des centaines de milliers de personnes chaque année ( dengue, chikungunya, paludisme,…)

Que faire???? comment le rapatrier ???? pourquoi rien n’existe pour des cas pas si unique que ça ???????

Merci de vos réponses et surtout de vos actions….

Cédric Gautier
un papa désespéré

06 66 51 15 35

51220 Loivre