Emploi dans le Jeu Vidéo et l’Esport - Analyse

Contacter Commenter Site Web Page Web
Comment se développe l'employabilité dans le secteur du jeu vidéo et de l'Esport ? C'est ce à quoi vont répondre ces infographies

Avec la croissance exponentielle des nouvelles technologies et la gamification de l’économie, l’écosystème vidéo-ludique se structure autour des éditeurs et développeurs de jeux vidéo et voit se développer de nombreux secteurs transverses et émergeants ainsi que leurs nécessaires besoins en recrutement.
Gaming Jobs et The Pawn présentent ce jour les résultats de leur enquête afin de comprendre l’essentielle professionnalisation de ce secteur et la richesse des portraits candidats.

Une mosaïque diversifiée de candidats

Présentée comme un acteur incontournable de la première industrie culturelle mondiale, la France dispose sur son territoire de plusieurs ressources. Un réseau d’éditeurs innovant, dynamique et une clientèle particulièrement réceptive et encline à travailler dans l’industrie du jeu vidéo.
A l’issue des 12 premiers mois de fonctionnement de la plateforme, il ressort ainsi que les régions les plus pourvoyeuses en candidats sont l’Ile-de-France (35% des candidats inscrits et 54% des propositions nationales de CDI), les Pays de Loire (11% des candidats inscrits et 10% des propositions nationales de CDI), l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes.
La sphère professionnelle vidéo-ludique, en jeune industrie culturelle, séduit et attire des candidats non moins âgés. 30% des candidats inscrits ont entre 19 et 22 ans. Les 23-28 ans représentent quant à eux 35% du volume total de candidats.
La jeunesse des profils explique également en partie la mobilité des talents. Plus de 50% des candidats acceptent de travailler pour des entreprises extérieures à leur région. Parmi eux, 28% acceptent les conditions de télétravail en s’appropriant les nouveaux usages des métiers du numérique.
L’ampleur de l’économie vidéo-ludique induit une grande disparité des besoins recruteurs et des profils candidats. Développeurs et game designers côtoient chefs de produits, datas managers, juristes NTIC et coachs esportifs. Les métiers les plus innovants sont ainsi portés par la transformation numérique et l’évolution des usages.


Un processus de professionnalisation continu

Gage de la vitalité et de la structuration continue du secteur du jeu vidéo et de l’esport, alors que la moyenne nationale des intentions d’embauches (tous secteurs d’activité confondus) porte sur moins de 20% de contrats proposés en CDI, 40% des annonces recensées par Gaming Jobs portent quant à elles sur des offres d’emploi proposées à durée indéterminée.
En parallèle, 35% de celles-ci portent sur des offres de stage, témoignage de l’importance de l’accompagnement, pour le secteur, du processus de formation de ses ressources opérationnelles de demain.

(1) The Pawn - http://thepawn.gg – Consulting & Outsourcing – Esport & Innovation
(2) 1650 candidats, 280 entreprises, 281 annonces publiées, 1950 candidatures reçues.

Emploi dans Jeu Vidéo l’Esport - Analyse