Taxi animalier dans le Sud Saintonge

Contacter Commenter Site Web

Taxi animalier

Véritable service rural, le taxi animalier permet aux personnes n’ayant pas le temps ou la possibilité de se véhiculer à amener leurs animaux de compagnie chez le vétérinaire, le toiletteur, la pension canine ou autre.

taxi animalier: ce qui manquait dans le Sud Saintonge

Je viens de créer Tranquil Services, basé à Montendre. Nous sommes dans une région éloignée des grandes villes qui a pour conséquence de rendre nos villages sans trop de services. En proposant des services variés, j’espère pouvoir combler quelques lacunes qui font défaut dans nos campagnes.

En autres services,  je propose :

  • Le Taxi animalier : pour amener vos chers animaux de compagnie chez le vétérinaire, le toiletteur, la pension canine, ou bien le transporter sur votre lieu de vacances, ou encore si vous déménagez, à votre nouveau lieu de résidence.
  • La garde d’animaux à domicile : vous avez besoin de vous absenter 1 heure, 1/2 journée, un weekend ou plus longtemps, je m’occupe de vos compagnons et apporte en même temps une surveillance de votre résidence.

Formation CAPTAV et certificat de capacité

Je me suis formé comme l’exige la loi. J’ai obtenu mon certificat de capacité aux animaux domestiques, et ai obtenu mon CAPTAV (Certificat d’Aptitude Professionnelle pour le Transport d’Animaux Vivants)

  • Gilles JOLIVET
  • contact@tranquilservices.com
  • www.tranquilservices.com
  • 06.23.81.92.27

2 commentaires à “Taxi animalier dans le Sud Saintonge” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Précision sur l’agrément taxi animalier et ambulancier animalier :

    Le Certificat de Capacité pour animaux domestiques, la TAV et la CAPTAV, ainsi que l’agrément préfectoral ne suffisent pas, pour exercer il faut obligatoirement être également inscrit au Registre National des Transporteurs Routiers et être titulaire d’une licence ou capacité de transport routier délivrée par la DREAL. La réglementation n’est pas toujours claire sur ce point (entre la DDPP et la DREAL) et certains taxis animaliers ou ambulanciers animaliers exercent en toute illégalité sans cette inscription. Légifrance 99-752 du 30 août 1999.

    L’animal n’ayant juridiquement pas le statut d’être vivant mais de bien meuble, donc considéré vis à vis de la loi comme une marchandise, c’est la réglementation des transports qui régit l’activité. Un taxi animalier ou un ambulancier animalier doit obligatoirement, pour pouvoir exercer, disposer d’une licence de transport, c’est à dire être titulaire au moins d’un justificatif de capacité de transport routier de marchandises en moins de 3.5 tonnes et être inscrit au Registre National des Transporteurs Routiers. Les formations (TAV/CAPTAV) et les agréments obligatoires délivrés par les DDPP (préfectures) ne suffisent pas, ils autorisent simplement les titulaires l’accompagnement pour le convoyage de l’animal, et tout transporteur inscrit auprès de la DREAL doit en disposer pour cette activité. Sans capacité de transport léger il est donc interdit de faire du transport d’animaux, équidés compris. Le transport de personne (accompagnateur de l’animal) considéré comme de la location de véhicule avec chauffeur est également interdit, et en cas d’accident les assurances ne couvriront pas les dommages du passager qui accompagne l’animal, ni de l’animal, de surcroit les risques d’amendes importantes sont possibles, même en cas de simples contrôles par les Forces de l’Ordre ou de la DREAL.
    La plupart des centres de formation qui délivrent les TAV et CAPTAV, ne donnent pas cette information aux stagiaires, avec pour conséquence des activités illégales de transport d’animaux.
    A savoir également, le statut juridique d’autoentrepreneur n’est pas autorisé en transport, il faut donc se déclarer en nom propre ou en société (avec capital social), donc assujetti à la TVA, et obligations d’honorabilité et de capacité financière, c’est à dire apporter 1800 € pour le premier véhicule puis 900 € par véhicule supplémentaire.
    http://www.driea.ile-de-france.deve...
    Pour info d’une activité sans licence de transport (taxi et ambulancier animalier) :
    Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende :
    1° Le fait d’exercer une activité de transporteur public routier, de déménageur, de loueur de véhicules industriels avec conducteur, alors que l’entreprise n’y a pas été autorisée en application des articles L. 3113-1, L. 3211-1 et L. 3411-1, du règlement (CE) n° 1072/2009 du Parlement européen et du Conseil du 21 octobre 2009, d’un accord bilatéral conclu avec un Etat tiers ou, à défaut d’un tel accord, d’une décision expresse de l’autorité administrative. Le tribunal peut, en outre, prononcer la peine complémentaire d’interdiction d’effectuer des opérations de transport sur le territoire national pendant une durée d’un an au plus ;
    Code des Transports Article L3452-6 (source Legifrance)

  2. Le métier de taxi animalier nécessite une formation spécifique et l’attestation de formation de taxi animalier en plus du tav/captav sera le meilleur atout, pour profiter pleinement des services des professionnels.