Une vie de Farang à Bangkok

Contacter Commenter Site Web Page Web

Que visiter lorsqu’on vit à Bangkok?

Bangkok, cette mégalopole asiatique offre une multitude de services à nos voyageurs en manque de sensations fortes. Mais comment faire le tri entre arnaques et réel intérêt?

Bangkok Dangerous

Bangkok Dangerous, plus qu’un titre de film, c’est une réalité. C’est d’ailleurs dans le très bon “very bad trip 2″ que l’expression ”si Bangkok t’a prise, on ne te redonnera jamais” prend tout son sens. Non pour en arriver jusque là, je pense que cette dernière phrase évoque un double sens.

Si on aime Bangkok, on ne la quitte plus. C’est en cela que cette ville est dangereuse, elle sera vous absorber, vous hypnotisé jusqu’à ce que vous n’ayez plus envie de la quitter. Mais comment si prend t elle?

Bangkok, la ville de toutes les facilités

SI vous avez de l’argent, rien ne vous sera refusé. C’est du moins ce qui transparaît lorsque vous vous promènerez dans les rues de Bangkok. Véritable Dollar sur patte, tout le monde voudra sa part du gâteau. On vous imaginera même avec une cerise sur la tête.

Il n’est pas rare de voir les arnaques se passer juste devant son nez, comme ces touristes qui ont payé 1000 bahts une course en Tuk Tuk qui n’en valait même pas 10 fois moins. Avec une tête de Farangs, vous serez une proie facile pour tous les vendeurs de pacotilles.

Rendez dans les quartiers tels que Patpong pour vous en rendre compte. Faites vous avoir au moins une fois pour être sur de faire attention la prochaine fois. Mais alors comment profiter de son voyage?

Bangkok, une ville au 1000 visages.

Bangkok n’en est pas moins pourvu d’intérêts. Une fois que vous aurez détourner les yeux de la lumière des strass et paillettes, vous allez pouvoir commencer à vraiment découvrir la ville. Temples, cuisines, muay thaï, parc, centres commerciaux, bars, la ville a plus à vous donner que vous ne pouvez l’imaginer.

Si la ville vous donne des sensations phobiques et d’étouffement, vous pourrez la quitter le temps d’une journée ou d’un weekend. Les destinations à moins de 3 heures de la ville ne manquent pas. Hua Hin pour la mer, Ayutthaya pour les temples…

Le mieux étant d’investir dans un guide papier pour en découvrir toutes les subtilités ou simplement de visiter le site d’un passionné.

Un Farang à Bangkok

Kevin est un inconditionnel de la ville des anges. Après plusieurs séjours en Thaïlande, il a élu domicile plus de la moitié de l’année à Bangkok. Il raconte ces aventures sur différents sites internet pour partager sa passion du pays.