Université de Strasbourg : Un collège européen pour lutter contre la criminalité organisée

Contacter Commenter Site Web
Lancement officiel et présentation du collège européen des investigations financières et de l’analyse financière criminelle, le CEIFAC piloté par l’Université de Strasbourg, en présence notamment de la marraine de ce collège, Catherine Trautmann.

Le CEIFAC a vocation à former les autorités de police et de justice de toute l’Union européenne et des pays candidats aux investigations financières. Celles-ci constituent une nouvelle modalité d’enquêtes pour lutter contre le développement des réseaux criminels en Europe. Un projet de recherche est également conduit au sein du CEIFAC en vue d’améliorer les dispositifs législatifs de lutte contre la criminalité organisée, à l’échelle européenne.

Unique en Europe, ce collège résulte d’un partenariat entre l’Université de Strasbourg et les autorités de poursuite et de justice de plusieurs Etats membres, et est financé à 90% par la Commission européenne. Le complément financier est apporté par l’Université de Strasbourg, la ville et la Communauté urbaine de Strasbourg et le Conseil régional Alsace.

La création à Strasbourg d’un collège européen de formation et de recherche en matière d’investigations financières et d’analyse financière criminelle, constitue une étape importante en matière de lutte contre la criminalité organisée et participe à la volonté de la Commission européenne de construire « un espace de liberté, de sécurité et de justice au service des citoyens ».
phénomènes criminels

En termes de recherche, le CEIFAC aura notamment pour objectif de créer une
« référothèque ». Il s’agit d’une base de données informatique permettant d’assurer, à l’échelle européenne, la collecte et l’analyse des informations en open source utiles aux investigations financières et à l’analyse financière criminelle au sein de l’Union européenne. Elle a également pour finalité la constitution d’un centre de connaissances qui centralisera les bonnes pratiques en matière d’investigations économiques et financières, et l’élaboration des typologies des différents phénomènes criminels de nature économique et financière. Cette base de données en accès restreint offrira aux forces de poursuite des Etats membres, un outil pour accéder à une meilleure connaissance des phénomènes criminels contre lesquels ils luttent.
Le CEIFAC s’appuie sur les compétences de l’équipe de recherche du Groupe de recherches actions sur la criminalité organisée (GRASCO), au sein de l’Unité Mixte de Recherche Droit-Religion-Entreprise-Société (Université de Strasbourg/CNRS).

Le CEIFAC ouvert sur la cité

Le CEIFAC contribue à ancrer Strasbourg dans sa vocation européenne, mais se doit également d’être ouvert sur la cité. Des conférences seront organisées pour donner aux strasbourgeois et au-delà aux alsaciens, des clés de lecture de la lutte contre le développement des réseaux criminels et les moyens de les soutenir.

Contact presse :
Mme Chantal Cutajar, Directrice générale du CEIFAC - cutajar.chantal@ceifac.eu - 06 63 27 64 91
Le CEIFAC a vocation à former les autorités de police et de justice de toute l’Union européenne et des pays candidats aux investigations financières. Celles-ci constituent une nouvelle modalité d’enquêtes pour lutter contre le développement des réseaux criminels en Europe. Un projet de recherche est également conduit au sein du CEIFAC en vue d’améliorer les dispositifs législatifs de lutte contre la criminalité organisée, à l’échelle européenne.

Unique en Europe, ce collège résulte d’un partenariat entre l’Université de Strasbourg et les autorités de poursuite et de justice de plusieurs Etats membres, et est financé à 90% par la Commission européenne. Le complément financier est apporté par l’Université de Strasbourg, la ville et la Communauté urbaine de Strasbourg et le Conseil régional Alsace.

La création à Strasbourg d’un collège européen de formation et de recherche en matière d’investigations financières et d’analyse financière criminelle, constitue une étape importante en matière de lutte contre la criminalité organisée et participe à la volonté de la Commission européenne de construire « un espace de liberté, de sécurité et de justice au service des citoyens ».
phénomènes criminels

En termes de recherche, le CEIFAC aura notamment pour objectif de créer une
« référothèque ». Il s’agit d’une base de données informatique permettant d’assurer, à l’échelle européenne, la collecte et l’analyse des informations en open source utiles aux investigations financières et à l’analyse financière criminelle au sein de l’Union européenne. Elle a également pour finalité la constitution d’un centre de connaissances qui centralisera les bonnes pratiques en matière d’investigations économiques et financières, et l’élaboration des typologies des différents phénomènes criminels de nature économique et financière. Cette base de données en accès restreint offrira aux forces de poursuite des Etats membres, un outil pour accéder à une meilleure connaissance des phénomènes criminels contre lesquels ils luttent.
Le CEIFAC s’appuie sur les compétences de l’équipe de recherche du Groupe de recherches actions sur la criminalité organisée (GRASCO), au sein de l’Unité Mixte de Recherche Droit-Religion-Entreprise-Société (Université de Strasbourg/CNRS).

Le CEIFAC ouvert sur la cité

Le CEIFAC contribue à ancrer Strasbourg dans sa vocation européenne, mais se doit également d’être ouvert sur la cité. Des conférences seront organisées pour donner aux strasbourgeois et au-delà aux alsaciens, des clés de lecture de la lutte contre le développement des réseaux criminels et les moyens de les soutenir.

Contact presse :
Mme Chantal Cutajar, Directrice générale du CEIFAC - cutajar.chantal@ceifac.eu - 06 63 27 64 91