Les implants capillaires sont là pour vous aider !

Contacter Commenter Site Web Page Web

90% des cas d’alopécie sont d’origine androgénétique…

c’est-à-dire l’action excessive des hormones est le déclencheur primaire de la perte de cheveux. L’autre 10% englobe différents types de chute de cheveux, entre autres à cause du stress, à cause d’un accident etc. La greffe de cheveux est utilisée surtout dans les cas de l’alopécie androgénétique, parce que ce sont principalement des patients avec une calvitie étendue qui veulent changer l’apparence. Pourquoi donc les implants capillaires sont si couramment utilisés et comment une implantation capillaire se fait-elle ?

La différence majeure entre la greffe de cheveux classique et moderne est la différence de greffons transplantés lors une séance.

Les anciennes techniques ne permettaient pas la transplantation d’un grand nombre de cheveux, et la densité finale n’était pas si satisfaisante, dans certains cas, le cuir chevelu n’était pas assez couvert. Les méthodes modernes permettent de redistribuer les greffons d’une manière plus naturelle et dissipé, parce que l’évolution dans le sectionnement des unités folliculaires a permis une remise en place plus exacte. L’implantation capillaire moderne est vouée à être définitive, car les greffons prélevés de la zone occipitale ne sont pas sensibles à l’action de l’hormone mâle, la DHT. Profitant de cette caractéristique des cheveux se trouvant sur les tempes et la nuque, les médecins utilisent toujours des bulbes venants de ces régions pour arriver à un résultat qui n’est pas seulement esthétique, mais qui rassemble à la pousse naturelle de cheveux.

Comment la réimplantation est-elle effectuée ?

Les cheveux prélevés et minutieusement sectionnés sont disponibles à être réimplantés dans le cuir chevelu. Le médecin spécialiste, avec la coopération de l’équipe opératoire, crée des forages minuscules dans la zone receveuse. Il faut noter qu’une grande quantité des forages résulte une apparence plus naturelle et bien sûr plus insoupçonnable. Comme c’est déjà mentionné, il s’agit d’une redistribution de cheveux existant, c’est-à-dire le nombre de cheveux n’augmente pas lors de l’intervention, mais la distribution capillaire sera beaucoup plus convenable qu’avant. En d’autres termes, même si les cheveux sont déplacés de la zone donneuse, ils ne vont manquer, parce que la redistribution sera si minutieuse que les personnes non-initiées ne verront rien du tout. En plus, contrairement aux techniques classiques, les implants capillaires sont introduits sans sutures, la cicatrisation est si minimal, que les petites plaies ne paraissent que jusqu’à quelques semaines, mais les pansements aident aussi à les effacer.