Enfance, aide aux études à domicile : quels profils ?

Contacter Commenter Site Web

A une période où les jeunes, le plus souvent, se cherchent au sortir des années scolaires réglementaires, trouver une voie comme celle de la petite enfance devient royale.

Quel profil avez-vous ?Prendre la direction d’un CAP, d’un DEAF (diplôme d’Etat assistant(e) familial(e), maternel, garde d’enfants, ou d’un DEEJE (diplôme d’Etat éducateur de jeunes enfants) ouvre bien des portes comme celles de la santé avec des métiers comme auxiliaires de puériculture. Il n’y a alors qu’un pas à franchir pour exercer des missions de garde d’enfants à domicile.

Mais au fait, qui propose ce type de postes et qu’implique-t-il ? La plupart des candidatures transitent par les agences Pôle Emploi. Les candidatures spontanées sont les bienvenues auprès des entreprises de service à la personne. Les agences d’aide à domicile recherchent en effet fréquemment des professionnels habilités à assumer ce type de fonction. Certaines agences d’intérim spécialisées peuvent également lancer des campagnes de recrutement. La proximité de son domicile donne l’occasion d’une prospection en règle des sociétés de services à la personne.

En quoi cela consiste-t-il ? Le métier se décline sous diverses facettes liées à l’âge des enfants. Entre la garde d’enfants de moins de trois ans ou de plus de trois ans, les donnes ne sont plus vraiment les mêmes. Un enfant non scolarisé exigera des prestations différentes. Le trait commun en revanche reste bien l’environnement quotidien. Cela devient donc un choix d’une garde privée avec celle d’une structure collective traditionnelle. Dans les deux cas, l’objectif recherché est de veiller sur l’enfant, de s’assurer de son bien être, de contribuer à une bonne hygiène de vie et de repos, sécurité et une alimentation adaptée.

Généralement, ce type de métier s’adresse aux femmes et aux hommes qui affectionnent les enfants mais cela reste la part irrationnelle d’une profession qui exige de la compétence avant tout. L’éveil de l’enfant en bas âge revêt une importance capitale. Cela s’apprend. Ne jamais être à court d’idée pour assurer une assistance presque maternelle qui intègre une bonne connaissance des occupations éducationnelles dont les jeux. Un enfant scolarisé nécessite une part d’attention à la réalisation des devoirs, études, exercices.

Nourrice, nounou, assistante maternelleLe premier mot à retenir : « disponibilité » en toute autonomie. Le second : « dynamisme ». Enfin le troisième : « motivation ». Le tout : une « patience » d’ange adaptée avec pourquoi pas la notion de fermeté dans un gant de velours. Un enfant de trois ans ne s’appréhende pas psychologiquement de la même façon qu’un jeune scolaire. Être en classe de 6ème n’est pas non plus la même chose qu’un étudiant en préadolescence. La garde doit s’adapter. Le rôle consiste bien à remplacer, le temps de sa mission, les parents absents, indisponibles, débordés, en déplacements. Pour parvenir à cette osmose nécessaire, la confiance doit être tripartite. Les parents savent qu’il confie leurs enfants à quelqu’un de fiable et compétent. L’enfant accepte la présence d’une personne étrangère à son cercle familial par le ressenti de son bien être.

L’ensemble de ces prestations se propose à des enfants bien portants mais s’applique plus encore à toutes celles et ceux qui vivent une situation perturbante d’une santé déficiente. L’organisation horaire n’est pas la même. Les contraintes sont différentes et impliquent une réelle disponibilité et adaptabilité. L’assistance pédagogique à domicile devient alors un service supplétif au système scolaire traditionnel (SAPAD). Il n’est pas question d’un soutien scolaire mais bien d’un accompagnement personnalisé pour pallier à la rupture de la scolarité.

En résumé, qu’il s’agisse de garde d’enfants, baby sitting, co-nursing, personnel de maison, gouvernante, de cours particuliers à domicile, de soutien scolaire à domicile, le profil recherché sera adapté aux types de mission avec un parcours formateur commun à la base. L’expérience, le savoir faire viendront compléter les années d’une compétence reconnue au bénéfice des enfants de tous âges.

  • HARO Frédéric,
  • http://je-trouve-un-emploi.com/.
  • 06 20 59 62 64