Immobilier : «Le marché toulousain n'est pas en crise»

Contacter Commenter Site Web Page Web

Le nombre de transactions baisse mais pas les prix….

Les notaires de Toulouse affirment que la baisse des prix générale de l’immobilier n’a pas atteint Toulouse.

L’année 2012 aura été une année riche en événements, à travers ses réformes immobilières, fiscales et économiques. Ces événements ont fait évoluer le marché immobilier et la donne entre la demande et l’offre. La Chambre de Notaires de Toulouse affirme que le nombre des ventes des agences immobilières a baissé. Le type de biens qui ont le plus souffert sont les terrains à bâtir puis viennent les appartements anciens.
Cependant, Toulouse est un marché hétérogène, où les tendances dépendent par rapport à chaque quartier. Le marché est au ralenti dès qu’on s’éloigne du centre-ville de Toulouse, car il y a des demandes mais très peu d’offres. Les propriétaires vendeurs ne souhaitent pas vendre leur bien immobilier, à cause des dispositions fiscales.

En périphérie de Toulouse…

Par exemple à Lavaur, on trouve des maisons de caractère à un prix attractif. Le prix moyen d’une maison classique en dehors de Toulouse se situe entre 200 000 et 250 000 euros. Bien sûr, on trouve des maisons de luxe, à la vente à plus de 500 000 euros.
L’agence Accimmo 31 qui est spécialisée dans l’immobilier de l’est de Toulouse, propose à la vente de nombreux appartements et maisons à Toulouse même, mais également à Lavaur, Dremil-Lafage ou encore Quint-Fonsegrives. La vocation de l’agence est de satisfaire tous ses clients, en répondant à leur demande. Ainsi si quelqu’un qui souhaite vendre son appartement et maison et qu’il confit le mandat à l’agence, tous les moyens envisageables seront mis en œuvre pour vendre la maison dans les meilleures conditions. Accimmo 31 réalise énormément de publicité ciblé pour le compte de ses clients.