A propos du métier de mandataire immobilier

Contacter Commenter Site Web Page Web

Métier souvent peu reconnu, le mandataire immobilier est pourtant une pièce maîtresse lors de la finalisation d’une transaction.

A la différence de l’agent immobilier, le mandataire travaille à son compte et n’a pas de carte professionnelle. Il ne peut donc pas finaliser les transactions, comme la signature des compromis de vente ou des baux de location. Il ne peut pas non plus percevoir directement de fonds.

En quoi consiste le métier de mandataire immobilier ?

C’est avant tout un négociateur qui possède un statut indépendant et qui travaille donc à son compte. Bien souvent rattaché à un secteur géographique défini en fonction des spécificités locales d’un marché dont il a une connaissance approfondie, sa mission consiste à construire un portefeuilles de biens qu’il met en relation avec des acquéreurs potentiels. Il travaille sous le contrôle de l’agent immobilier qui l’a mandaté. Comme ce dernier, il est l’intermédiaire entre le bien et le client.

Quelles sont les prérogatives d’un mandataire immobilier ?

Tout d’abord, il doit se concentrer sur la recherche des biens disponibles afin d’en faire part à l’agent immobilier qui se concentrera, lui, sur la transaction et la négociation. Il peut aussi intervenir dans les signatures de mandats de vente, qu’ils soient exclusifs, semi-exclusifs ou simples. Ensuite, il met en place une stratégie de promotion et de communication autour du bien. Il peut aussi organiser des visites ou un rendez-vous visant à signer un compromis. Enfin, il est habilité à établir une expertise du bien et des coûts des différentes opérations attenantes à sa vente.

Le statut du mandataire immobilier

C’est un travailleur indépendant qui est inscrit au registre spécifique des agents commerciaux. Il doit en faire la demande aux greffes du tribunal de commerce. C’est un négociateur autonome ayant le statut social d’agent commercial non rémunéré.