Eviter la plus-value immobilière d’une résidence secondaire

Contacter Commenter Site Web Page Web
Lorsqu'on possède un bien immobilier servant de résidence secondaire depuis quelques années, si on le vend, on est assujetti à la plus-value immobilière imposée par la fiscalité immobilière des impôts. Cette taxe est très élevée.

Depuis le 1er janvier 2012, la loi sur les plus-values immobilières sur les résidences secondaires, a changé. Auparavant, il suffisait de vendre le bien après quinze années pour être exonéré en totalité de cette taxe mais maintenant, elle est passée à trente ans. Le taux d’abattement est en plus devenu progressif. Si le bien est à la même personne depuis quinze ans et qu’elle le vend, son abattement sera de vingt pour cent.

Si le bien est détenu depuis vingt cinq ans, alors l’immeuble sera imposé sur quarante pour cent de la plus-value.

Il existe un moyen légal pour parer à ce genre de problème mais il reste très surveillé. Il suffit simplement de faire passer sa résidence secondaire en résidence principale. Pour cela, il faut déclarer ses impôts à l’adresse du bien et maintenir la résidence principale pendant au moins un an. Il faut rappeler que la résidence principale est le seul bien immobilier exonéré totalement et pour l’instant de l’assujettissement des plus-values immobilières.

Il faut faire très attention et il est conseillé de déménager dans le bien réellement car les gens des fiscalités immobilières contrôlent souvent et demandent les justificatifs d’électricité, d’eau ou de gaz, de téléphone et vérifient si les consommations sont assez importantes pour que le bien soit considéré comme une vraie résidence principale et non comme une fraude déguisée.