Les résultats du 1er baromètre Mobilosoft de l’Internet mobile dans la distribution en France

Contacter Commenter Site Web
Les retailers français sont encore trop peu nombreux à disposer d’un site optimisé sur mobile, perdant ainsi trafic et ventes sur leur site marchand et dans leurs points de vente physiques.

Seuls 21% des distributeurs français ont un site mobile…

Sur les 100 sites de distributeurs étudiés*, seulement 21% ont une version mobile digne de ce nom. C’est peu quand on sait que 38% des français possèdent un smartphone, qu’ils ne quittent jamais leur domicile sans, et qu’ils sont 85% à l’utiliser dans le cadre de leurs activités de shopping.

Certains secteurs s’en sortent mieux

10 secteurs sur les 19 étudiés ont un taux d’équipement en site optimisé pour mobile, supérieur à 10%.

On y retrouve sans surprise des secteurs tels que la grande distribution qui a développé le mobile surfant sur le succès des courses en ligne et du Drive, l’équipement de la maison ou la beauté.

En revanche, plus étonnant, les sites d’opticiens sont pour 33% d’entre eux optimisés pour mobile.

Mais d’autres secteurs sont mal ou peu pourvus. C’est en particulier le cas de la presse, des enseignes de vente de chaussures, des centres auto, de la téléphonie.

Quelles fonctionnalités trouve-t-on sur les sites mobiles ?

Le store-locator est de loin la fonctionnalité la plus représentée, suivie par le catalogue et un lien vers le site web « classique ».

Il faut noter que moins de la moitié des sites proposent des informations sur les promotions (42%) et un lien vers les réseaux sociaux (37%). Or, il s’agit des fonctionnalités plébiscitées par les mobinautes pour qui le mobile est un outil d’aide au choix lors d’achats et qui ont de plus en plus le reflexe de consulter des avis.

Vitesse de chargement : encore des progrès à faire

La vitesse de chargement est primordiale pour les utilisateurs :

- 40% des mobinautes abandonnent un site sur mobile s’il met plus de 3 secondes à charger et 74% n’attendront pas plus de 5 secondes

- 2/3 des mobinautes ne retourneront pas sur un site mobile sur lequel ils ont rencontré des problèmes

- 40% iront voir le site mobile d’un concurrent.

Source : Etude Compuware sur plus de 4000 utilisateurs à travers le monde

L’étude de Mobilosoft montre que, lorsque les retailers ont un site mobile, celui-ci est globalement assez rapide à charger, et des sites qui sont très lents (jusqu’à 10 secondes pour certains). Par contre pour les sites qui n’ont pas de version mobile, les conditions sont réellement catastrophiques, que ce soit avec une couverture de réseau 2G et même 3G.

Il est donc plus que temps que les distributeurs se mettent à jour pour répondre aux besoins des consommateurs finaux.

Penser son site pour le mobile

Mobilosoft a analysé la structure des sites et en particulier les éléments qui influent sur les performances du site. Aujourd’hui encore 15% des sites utilisent la technologie Flash, résultat, ils ne sont pas consultables sur mobiles et tablettes Apple ! Lorsque l’on sait qu’Apple possède près de 50%* du marché français des smartphones et près de 70%** de parts de marché sur les tablettes, il est à se demander comment les retailers osent encore avoir un site en flash sans proposer de version mobile de leurs sites.

Lors du développement, il faut prendre en compte certaines contraintes techniques qui permettent d’optimiser les temps de chargement. Par exemple, le code technique, le nombre de fichiers et la taille de la première page. Or, seuls 9% des sites web ont un code optimisé et 33% des sites mobiles.

  • * Source: Journal du Net - ** LabsHadopi

Il est temps que les retailers se rendent compte que la création d’un site mobile est la première étape lorsque l’on se lance dans le marketing mobile. En effet, avant de télécharger des Apps (qui sont probablement vouées à disparaitre avec le temps), les clients ont l’habitude de chercher sur Google et le contenu des Apps n’est pas indexé alors que celui des sites mobiles le sont.

Contact : Alix Decroix - alix@mobilosoft.com