Prenez de bonnes résolutions : Jouez !

Contacter Commenter

Prenez de bonnes résolutions : Jouez !
Le principe des serious-games, http://columbiavehicles.com/plugins/content/jw_disqus/jw_disqus/tmpl/listing.php dont il n’existe pas de néologisme efficace en français, http://colosseo.com.br/wp-content/plugins/wp-super-cache/plugins/awaitingmoderation.php est d’utiliser les codes des jeux vidéo, pour développer des applications de formations, d’éducation ou d’apprentissage. Il permet au grand public d’acquérir des connaissances en exploitant le plaisir, la motivation et l’intérêt suscité par le jeu vidéo.
En France, l’utilisation du Serio Ludere de Montaigne, qui renvoie à l’idée de traiter d’un sujet sérieux avec une approche amusante, n’est pas nouvelle. Mais par consensus, le premier serious-game destiné à un large public date de 2002 avec American’s Army, développé par l’armée américaine afin d’en faire la promotion et de recruter de nouvelles unités.
Avec plus de 20 millions de smartphones vendus en France en 2015, un effet bénéfique prouvé des jeux vidéo [1], et un nombre de joueurs de jeux vidéo en en augmentation constante quel que soit la tranche d’âge [2], le marché des serious-games sur mobile a tout pour poursuivre sa croissance ! Selon un rapport du cabinet Market&Market [3], le marché mondial du serious game pourrait dépasser 5,448 milliards de dollars d’ici 2020, avec une croissance de 16,38% entre 2015 et 2020.
36 des 40 entreprise du Cac 40 ont déjà franchi le pas en interne, et utilisent les serious-games pour former ou informer leurs collaborateurs.
L’éducation nationale est aussi sur la brèche, le portail en ligne Eduscol propose des pistes d’usages pédagogiques du jeu vidéo, à destination des professeurs [4].
Pour être efficace : trouver le bon serious-game !

L’évaluation de l’efficacité globale des serious-game est compliqué, tant la disparité dans la qualité de réalisation des jeux est importante, le problème étant souvent que l’équilibre ludique/sérieux des jeux est mal proportionné. De même, un serious-game visuellement peu aboutit ne provoquera pas le même plaisir chez les praticiens intensifs, que les grosses réalisations dont ils sont amateurs.
Individuellement, l’académie d’Aix Marseille a cependant démontré que l’utilisation de certains serious-games présélectionné avait permis aux élèves d’acquérir des connaissances supplémentaires et d’avoir une réflexion approfondie sur les sujet proposés [5].
Il est donc temps de prendre une bonne résolution pour 2017 : Jouer !
Quelques exemples de serious-games disponibles sur smartphone :

Duolingo : Cette application, gratuite, disponible sur Android et iOS, permet d’apprendre de nouvelles langues au travers d’exercices quotidiens. Quatre langages peuvent être appris par les joueurs francophones, il faut cependant disposer d‘une connexion internet pour pouvoir jouer.
Jaboog : Cette application récente, gratuite, disponible sur Android, permet aux joueurs de connaitre les détails étonnants de l’actualité, au travers de quiz de 30 questions actualisé chaque semaine. Le joueur doit terminer entièrement la série… ou tout recommencer ! On connait l’adage : la répétition est la mère de l’apprentissage.
Géomaster : Cette application, payante, disponible sur Android et iOS, n’est pas récente. Mais est toujours efficace pour apprendre une multitude de données géographiques : pays, capitales, départements, drapeaux… seuls ou à plusieurs, on apprend vraiment en s’amusant !
[1] http://www.huffingtonpost.fr/2013/11/13/jeux-video-9-bienfaits-etonnants-sur-le-corps-et-la-sante/
[2] http://www.francecreative.fr/wp-content/uploads/2013/11/Premier_panorama_economique_des_industries_culturelles_et_creatives_en_france_2013.pdf
[3] http://www.marketsandmarkets.com/PressReleases/serious-game.asp
[4] http://eduscol.education.fr/jeu-numerique/#/
[5] https://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/upload/docs/application/pdf/2012-10/bilan_jeux-serieux__2011-2012.pdf