La loi Duflot et les investissements immobiliers en 2013

Contacter Commenter Site Web Page Web
La hausse des loyers et le recul des investissements immobiliers a conduit le gouvernement à proposer la loi Duflot qui pourrait s'appliquer à partir de 2013.

De nombreux français peinent à trouver un logement. Les statistiques sont plutôt effrayantes sur ce sujet…

En effet, des dizaines de millions d’individus souffrent d’un problème de logement. Ces chiffres ont été énoncés après les 3 années d’application de la loi Scellier. Cela pour dire que cette mesure n’a pas été suffisante pour résoudre la crise de logement. La loi Duflot devra prendre effet dès l’année prochaine vu que la loi Scellier ne pourra plus s’appliquer à partir de la fin de cette année.

Cette loi a été tellement espérée…

…par les investisseurs ou les particuliers qui désirent investir dans l’immobilier et qui attendaient le remplaçant de la loi Scellier. Premièrement, cette nouvelle mesure semble plus intéressante. Les bénéfices avec le Scelier, que cela soit classique ou social sont moins intéressant que ceux du Duflot. Avec le Scellier, on ne peut obtenir qu’une réduction d’impôt maximal de 17% alors qu’avec cette nouvelle loi, cela atteint les 20%. 9 ou 12 ans est le choix qui se pose à l’investisseur pour bénéficier de cette réduction d’impôt.

Le problème, c’est dans les conditions d’éligibilité…

Tout d’abord, la valeur totale de l’investissement est limitée à 300.000 €. Le plafonnement de loyer est aussi plus draconien qu’avec la loi Scellier. Les personnes et les foyers avec des revenus modestes sont les seuls qui peuvent profiter des logements avec cette mesure. Les zones où la loi Duflot s’applique sont aussi assez réduites. L’île de France et les autres villes assez peuplées sont les principales localités concernées. Il est donc évident que les villes ou régions qui n’ont pas de problèmes de logement ne peuvent pas jouir de cette formule.