Après Kinshasa, un nouveau projet pour la francophonie : de Nouveaux États-Unis francophones

Contacter Commenter Site Web Page Web
Au lendemain de Kinshasa, un Breton, d'origine libanaise propose à l'OIF un projet concret : fonder de Nouveaux États-Unis francophones, réunis par un Marché Commun, dans le sillage d'une Cité internationale qui serait construite à Lorient !

L’Association Neuf/Orient, “centre de réflexion et de proposition francophone”, fondée par Gabriel Enkiri à Lorient en Bretagne, appelle les Congressistes de l’OIF qui se sont réunis à Kinshasa sous la présidence de M. Abdou Diouf à prendre connaissance sur la toile de ses trois grands objectifs, à savoir :

1) La construction à Lorient (en Morbihan) d’une Cité Internationale francophone (itinérante) dans laquelle chaque pays disposera de son propre Pavillon d’Exposition, le tourisme, appelé à se développer à travers le monde, en constituant l’élément moteur avec un “tour du monde francophone”

2) Sur le plan économique : un Marché Commun réunissant tous les pays francophones, privilégiant leur production dans tous les domaines

3) Sur le plan politique : la création de Nouveaux États-Unis Francophones (NEUF) regroupant au départ comme pays fondateurs, avec la France, le Québec, la Wallonie (qui s’interroge sur son avenir face à la revendication flamande de plus en plus affirmée), les DOM-TOM eux-mêmes promus au rang d’États , et d’autres s’ils en expriment le souhait, ladite Confédération étant ouverte ultérieurement à tous ceux qui voudront la rejoindre (par voie de referendum).

Cette communauté d’États solidaires constituera un ensemble démocratique, ouvert au progrès, qui lui permettra de prendre toute sa place dans le Nouveau Monde qui se construit autour du Pacifique d’où nous risquons d’être exclus.

La Communauté dotera chaque francophone d’une citoyenneté commune qui fera de lui le premier “citoyen du monde”. Ainsi le monde francophone rassemblé pourra-t-il oeuvrer efficacement en faveur de l’établissement d’une paix durable au Proche-Orient où le conflit, en Syrie, menace, par contagion, de générer une 3e Guerre Mondiale.

Nous souhaitons, qu’au lendemain de ce 14e sommet, la diaspora francophone examine ces 3 trois projets qui nous tiennent à coeur, et dont la réalisation offrirait à nos peuples - confrontés à une crise interminable, désespérante au Nord comme au Sud - une exaltante alternative.

Gabriel Enkiri, président de Neuf/Orient, Prix RJLiban 2011

Après Kinshasa, nouveau projet pour francophonie Nouveaux États-Unis francophones