Grève des médecins généralistes : pourquoi

Contacter Commenter
défense de notre système de soins.

Le tiers payant généralisé  et imposé  est un non-sens .

La facilité d ‘accès aux soins est déjà en place  avec la CMU, la CMU-C, l’ ACS (aide à la complémentaire santé) . Il suffit que les patients sonnent à la bonne porte .

De plus tout médecin généraliste peut  décider d’un tiers payant sur le régime obligatoire avec la cpam , cela fonctionne toujours sas problème et permet au patient de ne régler que 6,90€ .

Rendre le médecin gérant de ses retours payants de mutuelle  avec pointage , relance si non paiement , courir pour avoir la nouvelle mutuelle car le patient a changé sans prévenir personne …………. cela n’est pas un travail médical !!

Nous devons nous occuper de nos patients , c’est notre tâche et elle est déjà bien difficile sans cela .

Nous défendons la place de premier recours pour le MG (médecin généraliste ).

Pour cela, il faut nous donner les moyens de faire fonctionner nos cabinets avec des moyens adéquats et des moyens financiers et matériels corrects .

L’ accès aux urgences de façon anarchique montre bien que la profession a du mal à gérer l’ accès dans nos cabinets . Pourquoi une entrée aux urgences (gratuite pour les patients  !!!) coute en moyenne à la cpam 170€ et qu ‘ une consultation dans les mêmes conditions en cabinet de MG serait payée 23€ .

Ce qui me fait peur aujourd’hui , pour l’ avenir de notre système de soins, c’est l ‘ avenir de nos cabinets de MG !

Quand le médecin n’est pas remplacé , et cela sera de plus en plus fréquent , vers qui vont se tourner nos patients ? Si les jeunes internes se détournent de la MG , vers quelle médecine allons nous ? Sur 100 internes en formation de médecine générale , seulement 10 à 15 iront s ‘installer en cabinet libéral !!! L’envie de nos jeunes en formation est là, mais l’organisation du système leur fait peur et ils cherchent des postes plus sécurisés , je peux les comprendre ;

Voilà pourquoi , aujourd’hui, mon cabinet et fermé .

Bonne santé à tous !